AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Nathan T. McMillan


avatar

▲ Date d'inscription : 19/02/2016
▲ Messages : 95

MessageSujet: Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.   Ven 19 Fév - 19:35


Nathan Tadhg McMillan

But there's shit that I've done with this fuck of a gun, You would cry out your eyes all along. We're damned after all.


Nom : McMillan
Prénoms : Nathan Tadhg (oui oui oui c'est un deuxième prénom pas une erreur de frappe, je l'ai pas choisi la joueuse s'est éclatée après avoir eu un gros trou de mémoire, à la vieille en oubliant ce qu'elle avait prévu pour le T. mais c'est typique Irish alors pas de foutage de gueule de toutes manières, en soi, il sert à quedal ce deuxième prénom juste à faire style dans le pseudo nan ? alors back off!)
Âge : 22 balais dans mon... dos. Mais mentalement je les fais pas !
Date de naissance : Parce que vous comptez organiser une soirée pour chaque membre du forum ?! Aaaawn zêtes choux !
Situation familiale : Vous en faites pas je suis célibataire bande de coquinoux
Orientation sexuelle : Bin on va dire que je suis asexuel hein !
Particularités : Ma connerie ?
Habitudes : les drogues ○ le sexe ○ les conneries. Comment ça c'est pas des habitudes ? C'est tout ce qu'il y a de plus sain !
Groupe : Kitsune qui fait plouf dans l'eau et plouf sur les autres et peut cracher sur les gens puissance super seiyan mais sait pas faire.
Avatar : Robert fucking Michael sexy Sheehan qui déchire tout d'abord !

Anecdotes
Alors pour le plaisir des yeux à moi surtout peut-être, mais il est 7h50 du mat' alors faut pas m'en vouloir, mais comme ça je les perdrais pas ceux-là...
- Un jour, alors que je clopais, j’ai levé la tête pour cracher ma fumée en l’air, un pigeon en a profité pour me chier sur les lèvres et un peu dans la bouche. J’ai vomi.
- Un jour, quand j’étais adolescent, ma mère m’a forcée d’aller chez le coiffeur. Quand la jolie coiffeuse m’a lavé les cheveux et fait un massage crânien, j’ai eu une érection. Ma mère m’a pas laissé retourner chez la coiffeuse.
- Un jour, je suis tombé amoureux. Ce fut le coup de foudre. Ça m’a frappé, comme ça, sans prévenir. Le souffle coupé je n’ai pas de suite compris. Rêve ou réalité ? Je ne savais plus ? J’en avais des paillettes dans les yeux, des oiseaux dans l’estomac, des cuicuis dans la gorge et tout le bordel qu’on vous raconte dans les films à l’eau de rose aromatisé à la fleur bleu qui rabâchent toujours la même chose et qui ne sont pas plus surprenant les uns que les autres parce qu’on sait tous comment ça va se finir. Bref, l’amour fou. J’ai goûté pour la première fois à sa saveur. La moutarde. Le met suprême.
- Un jour, j’ai embrassé mon chat. Il a pété. J’ai rigolé. J’étais pété.
- Un jour, mon chat s’est endormi sur mon bide. J’aime pas dormir sur le dos. Je l’ai jareté pour pouvoir être tranquille. Il m’a pas laissé une minute, m’a flanqué une bonne gifle griffue avant de se réinstaller sur mon bide pour dormir. J’ai plus bougé de la nuit. J’ai pas dormi non plus.
- Un jour, je textotais ma copine de l’époque et ma mère en même temps. La première m’envoyait des photos coquines, l’autre voulait que je lui envoie des photos de la casse que j’avais causé à sa voiture la veille. J’ai pas fait gaffe. Ma mère a reçu paupaul. Mon ex une carcasse de voiture… ça m’est encore arrivé, quelques mois plus tard, avec une autre ex et toujours ma mère. L’une a reçu en cadeau de Noël un superbe tablier « Tu gères ma vieille » et l’autre un ensemble de string en dentelle…
- Un jour, j’ai accompagné ma mère et ma petite sœur chez le médecin, cette dernière étant apparemment malade. Notre mère s’est absentée pour faire ses besoins. J’ai détaillé ma sœur du regard avant de lui dire qu’elle n’avait pas l’air très malade et de lui tousser dessus. Elle se curait le nez. Elle m’a jeté sa crotte de nez dans l’œil. Et elle m’a mordu le doigt.
- Un jour, on m’a demandé où j’avais eu mon cocard. J’ai répondu que la règle numéro 1 m’interdisait d’en parler. En réalité, une vielle ma frappé avec sa canne.
- Un jour, j’ai mangé des spaghettis par le nez. J’ai dit à un pote que je voulais essayer avec une pepperoni. Il m’a payé une peppe, j’ai essayé avec la peppe. Ça a pas marché…  J’ai éternué la peppe sur sa gueule.
- Un jour, je suis sorti de mon antre. Le soleil m’a brûlé les yeux et la peau. Ma mère avait coupé l’internet. Elle et ma sœur ne m’avaient pas vue depuis près de deux semaines. J’avais réussi à hacker un site porno. Et j’avais récupéré tous les épisodes de South Park. Et je geekais.
- Un jour, j’ai mis deux chaussettes pareilles. Ça m’a traumatisé.
- Un jour, j’ai eu une sourie. Elle s’appelait Maryjane. Elle était gentille. Je l’avais bien éduquée. Alors je la laissais souvent gambader dans ma chambre sans l’enfermer dans sa cage. Nous étions très complices. J’aimais beaucoup Maryjane. Maryjane m’aimait beaucoup aussi. Un jour Maryjane est décédée. Je lui ai marché dessus.
- Un jour, alors que j’avais 6ans, ma grand-mère est morte. Quand ma mère me l’a appris j’ai dit : «  ça tombe bien, j’aimais pas quand elle me faisait des bisous aspirateurs. » C’était la mère de ma mère.
- Un jour, j’ai été forcé de faire le ménage. Ça m’a traumatisé.
- Un jour, j’ai eu une panne d’internet. J’ai appelé le réparateur qui m’a dit d’éteindre mon routeur et de les rappeler dans 30 minutes si ça ne fonctionnait toujours pas. 19h35, je rappelle. Pas de réponse. Ils fermaient à 19h30.
- Un jour, j’ai essayé de draguer Siri. Cette pétasse m’a renvoyé bouler. J’ai toujours imaginé Siri blonde, pas vous ?
- Un jour, en taule, j'ai fait une nouvelle crise de somnambulisme et je me suis réveillé dans les bras de mon voisin du dessus. Enfin, il s'est réveillé avec moi en mode koala. Je me suis réellement réveillé quand il a essayé de me noyer dans les toilettes à moitié bouchées.
- Un jour, j’étais installé à une table avec mon tout nouveau PC flambant neuf, un grand café supra brûlant comme savent bien les faire ces connards de cafés et un gros muffin aux pépites de chocolat. Je me suis brûlé avec mon café. J’ai lâché mon café, il s’est renversé sur la table. J’ai sauvé ce qui comptait le plus à mes yeux. Les muffins trop mouillés c’est pas bons. Je me suis fait engueuler par ma mère. Mon PC n’a pas survécu au tsunami…
- Un jour, mon prof de géo m’a demandé de situer la Grèce. J’ai répondu qu’elle était dans le ventre de Thibault. J’aimais pas Thibault. Il mangeait mes Kiris.
- Un jour, j’ai frappé un camarade de classe avec un poulet pas cuit et mort. Il m’avait appelé ‘Choucroute’. Je l’aimais pas. Il avait donc pas le droit de m’appeler Choucroute.
- Un jour, j’ai flashé sur une nana dans la rue qui avait un joli haut blanc. D’un coup de l’eau a été aspergée sur elle. Comme par magie. Elle avait un joli soutif rose pâle. J’étais content.


Caractère

Que dire du caractère de Nathan si ce n’est que c’est un vrai gamin doublé d'un taré de première et qu’il le prouve très rapidement. Il a l’air d’un gentil garçon, optimiste, qui est là pour donner le sourire et raconter des conneries, le bouffon de service, mais parfois, il prendra des airs de parfait psychopathe ! Bon sans l’être réellement, mais quand il part dans ses délires, il peut faire un peu peur, quand on ne le connaît pas vraiment, ou qu’on a peur des psychopathes, ou qu’on a facilement les chocottes, on qu’on aime pas les coupes choucroutes. Donc, ouais, il est pas mal fui (sans vraiment en souffrir, il s’en fout, il tente ailleurs). Même si vous venez tout juste de le rencontrer, justement y’en a qui prendront rapidement la fuite alors que ces quelques lignes en tenteront peut-être certains !
Nathan est un hyperactif, le genre de type qui a la bougeotte et qui se calme que très rarement… voire pas du tout… Je vous vois arriver avec vos : « HAHA et quand il dort hein ?! hein ?! HEIN ?!?! » Bin nan. Bim. Dans vos têtes d’artichaut d’abord. Il se calme pas plus en mode dodo, il est du genre à parler, ronfler, bavouiller tel un bébé, se marrer d’un coup et surtout se la jouer somnambule assez souvent. Bon, il fait pas non plus flipper, enfin après ça dépend de votre manière de voir les somnambules (mais c’est vous qu’il faut blâmer alors) mais il lui arrivera de se lever pour trouver plus confortable d’aller dormir debout contre un mur, d’aller câliner un poteau en lui susurrant des mots doux ou encore aller faire ses besoins dans le frigidaire pensant avoir atteint les toilettes. Joyeux les petit-déjs chez les McMullen, je vous assure ! Parfumé même ! Bon sinon, quand il est éveillé, bin, c’est un vrai moulin à paroles qui part très rapidement dans des monologues ou des idées abracadabrantesques en tout genre. On peut pas dire qu’il a une imagination limitée, loin de là, l’air de rien ça cogite dans son crâne même si c’est pour des trucs à la con du genre comment pourvoir faire le plus de choses sans bouger de son lit douillé, comment atteindre le bouton de la lumière quand il n’y a plus de projectiles à proximité à lancer sur l’interrupteur et je vous en passe. Quand il est dans son monde, dans ses idées d’hurluberlu, bon courage à vous pour l’en sortir, c’est pas donné… Bon, il peut tout de même tenir une conversation sinon ça ferait un bail qu’il aurait été écartelé des sept côtés (ouais sept, je vous laisse tous les trouver) ou qu’on lui aurait arraché la langue (même si en soit il aurait fait d’autant plus chier en baragouinant de plus belle…). Il aura donc tendance à accélérer son débit de paroles quand il s’emballe, mais pas que ! Ça serait trop beau avouez… Il appuie souvent ses paroles de gestes complètement inutiles et ridicules à souhait et il ne se fatigue jamais ! Ça serait bien trop facile enfin ! C’est une vraie pile du genre Duracell Ultralive option longue durée +++, vous voyez le genre ?
Vous vous souvenez que je vous ai dit que ça cogitait pas mal dans son petit crâne à chevelure moutonnée ? Bravo, vous avez une bonne mémoire, en même temps tant mieux pour vous parce que je l’ai dit y’a pas si longtemps, sinon il aurait fallu vous inquiéter un tout petit peu quand même. Vous êtes peut-être vieux ? Au juste pas très pro niveau mémoire... Bref ! Je m’égare. Donc, il a beau réfléchir, croyez que c’est que pour des conneries inutiles qui le font délirer. Parce qu’il est du genre à se foutre dans la merde tout seul tous les jours… Il agit sans réfléchir au préalable et une fois que c’est fait, alors, peut-être, j’insiste, il se dira qu’il aura peut-être fait une erreur quelque part. Il a un instinct tout pourri sans parler de son sens de l’orientation qui fait pitié. En clair, on peut déduire qu’il est plutôt chanceux parce qu’il a tout de même réussi à survivre jusqu’à ce jour. Il est balèze le Nath quand il veut !
Nathan est un type qui aime les gens. Il est hyper sociable, c’est pas de sa faute si les gens l’aiment pas ou qu’ils le trouvent insupportable parfois, lui en tout cas, il hésite pas à aller vers les gens. Faut dire aussi que c’est pas très délire de se taper la discute tout seul, même si ça lui arrive, ou encore qu’il papote avec Dawa le toutou. Il s’attache rapidement à autrui, peut se montrer très affectueux même s’il sait que ça fait chier, l’imite ça l’éclate encore plus. Il n’est pas secret, du genre pas du tout, il peut vous raconter ses soucis diarrhée sans ciller. Il affiche clairement comment il se sent, ce qu’il pense (bon quand c’est sur les gens, il se la joue pas non plus chameau) ou encore ce qu’il veut. Ou tout à la fois. Genre le type hyper expressif qui rira, grognera, feulera, boudera et aboiera à pleins poumons. Même dans des situations un peu extrêmes. Quand je vous dis qu’il réfléchit pas aux bonnes choses ce con !
Par contre, c’est pas un courageux notre petit Nath ! Il est plutôt du genre à flipper (il fait plus dans son froc maintenant), à paniquer, à dire de suite qu’ils vont tous mourir et à fuir le danger en hurlant comme un teubé. Parfois, faire preuve d’une ruse, d’un réfléchi, d’une méthode et d’un calcul dingue, quand il s’agit de se tirer d’une situation à la con. Après ça foire comme ça passe, c’est loin d’être un génie, puis il a beau être chanceux, on va pas abuser non plus, mais vous allez vite voir qu’il s’est foutu, tout seul, dans la merde plus d’une fois…
Il a récemment appris pour le surnaturel, juste avant que sa mère crève. Donc il découvre doucement, puis à la manière de Nathan quoi. Avec des yeux qui pétillent genre il est hyper investi et intéressé puis d’un coup il demande à ce qu’on lui réexplique tout parce qu’il a rien capté. Ça le passionne malgré tout. C’est le genre de type qui va se retrouver nez à nez avec un loupiot et va vouloir lui faire des zigouigoui ou le pointer du doigt en s’exclamant que c’est énorme et classe, questionner sur l’évolution de l’engin pendant la transformation, plutôt que de courir comme il devrait le faire. C’est une brêle avec ses pouvoirs comparé à sa sœur. Ça l’intéresse pas énormément, il aime pas apprendre, alors il fait au feeling. Vous vous souvenez du Spider-Man 1 ? Je parle du vrai Spider-man et pas de cette taube qu’ils nous ont pondu en rajoutant le « Amazing » à la façon Youtubeur français devant le titre. Vous vous souvenez de comment Peter apprends à faire gicler la sauce blanche ? Euh la toile ! La toile blanche ! Bin voilà, c’est plus ou moins Nathan.
Bon, je me suis un poil lâché là nan ? Bin, je vais m’arrêter là hein, je pensais me lancer dans un j’aime, j’aime pas, mais je pense que je vais déprimer et repousser les gens qui vont pas lire ma fiche et c’est pas le but, même si je pense que c’est tellement le bordel que c’est peut-être déjà le cas.

acidbrain




Derrière l'écran
Pseudo :  Zazou ou Finou, on commence à m'appeler Tatou aussi, donc si vous en avez d'autres bin go !
Prénom : Lucifer
Âge : Je suis très jeune dans ma tête, et même si je fais plus vieille physiquement j'ai toujours pas de rides ni de cheveux blancs et c'est pas parce que je me teins les cheveux mais simplement parce que j'en ai pas alors on arrête d'essayer de me contredire je vous vois tous venir là bande de vilains garnements et là je suis en train de me dire que ce terme va sûrement me faire passer pour une ancienne que je ne suis pas et j'ai mangé italien à midi et je vais peut-être m'arrêter parce que si vous lisez à voix haute, avec la multitude de virgules vous allez douiller à la lire d'une traite sans tourner violet ou bleu et surtout que je pars un peu dans tous les sens non ? CHUTAGE CLAVIER !
Pays : Quelque part dans l'espace
Code du règlement : Alors le code c'est : Code Ok by (fucking) Stiles ! et je le mets maintenant parce que je me suis fait tirer les oreilles par les furies là qui menaçaient d'appeler les flics pour ma boutade.   heureuses ?
Inventé ou scénario : repris sur un forum post-apo mais c'était sorti de ma tête, puis je vais le revoir de toute façon alors ça va no stress les gens quoi ! CRIEZ PAS !
Commentaires : Le ridicule est comme la mauvaise haleine: on ne le remarque toujours que chez le voisin.
acidbrain

_________________
International - Fucker
On était les rois du monde, on a foutu notre merde plus fort et mieux que toutes les générations. Nous étions si beaux ! On est des paumés. Je suis un et j’ai l’intention de le rester autant j’ai envie. Je préfère baiser ma propre mère plutôt que de laisser ces zombzombs ou qui que ce soit me priver de ma liberté.... × by lizzou.


Dernière édition par Nathan T. McMillan le Jeu 2 Juin - 15:55, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan T. McMillan


avatar

▲ Date d'inscription : 19/02/2016
▲ Messages : 95

MessageSujet: Re: Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.   Ven 19 Fév - 19:36


Histoire





Il court, il court le furet, il est surtout loin d’être un furet, apparemment il est un renard, mais il est surtout loin d’être poursuivi par des petites bestioles mais plutôt des drôles de gens. Des gens qui sont armés jusqu’aux dents comme on voit dans les séries télévisées. Des armes à feu à gogo, des poignards en tout genre, putain y’en a même qui se la joue Green Arrow pas gentil avec leurs arcs ou encore Dixon l’antiquité avec des arbalètes. Et ils le visent lui. Même ses précieux fessiers. Bin ouais sinon il ne serait pas en train de les fuir alors qu’ils sont six ou sept à le courser avec cet air sérieux de genre que c’est une habitude chez eux, un petit jogging nocturne tout ce qu’il y a de plus normal… Pas pour celui qui est coursé en tout cas. BWAAAAAAAAAAH FOUTEZ-MOI LA PAIX ! C’est vrai que hurler de la sorte est très utile. C’est sûr que ça ne les rameutera pas plus vers lui ou quoi… Qu’on lui décerne une palme je vous prie ! Heureusement il n’est pas asthmatique et il a pris l’habitude de courir dans sa vie pourrie, sinon ça ferait déjà bien un an et demi qu’il se serait fait tuer, enlevé, torturé ou devenu un sujet d’étude de scientifiques tarés et cradoc qui iraient même jusqu’à disséquer ses roubignoles de kitsune. Il est vrai qu’il a pas été très malin et n’a pas tout fait pour passer inaperçu… Le blâmez pas, il sait pas faire ! PUTAIN MAIS DEGAGEZ !! Comment notre petit Nathan s’est (encore) retrouvé dans une situation aussi pathétique ? Je vais vous expliquer, mais on va commencer par le début, histoire de vous faire de la lecture, puis surtout que vous compreniez qu’il est logique qu’il se soit (de nouveau) foutu dans la merde. Tout seul.


PUTAIN DE BORDEL DE MERDE !! MAIS CA FAIT MAL ! Elle hurlait comme une vache qu’on égorge depuis quelques heures déjà. Vous voulez savoir d’où viennent les cordes vocales du tonnerre de Nathan ? Bin de sa mère. Elle hurlait comme une gueuze martyrisant les doigts de son mari qui semblait trop stone pour comprendre ce qu’il se passait. C’est qu’il se marrait en plus ce con : Tiens, regarde par ici chérie, regarde la caméra qu’on voit ton joli sourire ! Il n’aurait pas dû, faut pas la chauffer la madre, surtout quand elle est en plein travail. D’une voix hargneuse, lui bousillant les doigts de plus belle, elle lui flanqua une bonne droite : TIENS LE VOILA TON SOURIRE ! Rouge comme des règles un poil trop abondantes elle continua à pousser alors que l’abruti qu’elle avait pour copain était toujours dans son délire : Dites docteur, vous voulez pas vous écartez un peu, je suis pas sûr de bien voir la dilatation… Ce fut au gynéco de s’emporter, vous avez déjà vu tel bordel dans un accouchement ? Lui jamais. Vous voyez pas que je suis occupé là ?! Allez donc vous occuper de votre compagne, faut qu’elle respire ! Un poil vexé il revint vers sa femme qui était toujours en train de tordre tous les os de ses mains : T’as entendu chérie ? Faut que tu respires ! Fait le wafwaf ! HEUREUSEMENT QUE T’ES LA ! J’Y AVAIS PAS PENSE ! ça aurait pu continuer comme ça des heures, mais au final, Nathan se décida enfin d’arrêter de jouer avec l’intérieur de sa madre pour pointer le bout de son nez, le tout dans des bruits de vagissements plutôt dégueulasses, faut vraiment être taré pour bosser dans ce genre de milieu, on se croirait trop dans un film d’horreur crado qui fait vomir. Gurk. Bref, enfin les cris du bébé. Héhé vous pensez qu’on va passer à autre chose hein ?! Bin non, les cassos sont loin d’avoir fini leurs conneries. Vous voulez coupez le cordon Monsieur ? Ah oui ! J’ai ramené mon katana d’ailleurs ! Mais vous êtes pas bien vous… Finalement ça a été fait proprement par le gynéco… ET C’EST PAS FINI !
Le petit Nathan gueulait comme le bébé vache qu’il était. Puis, le petit gynéco eut la sage idée de passé l’enfant au padre. Bin oui voyons ! Et voilà c’est un garçon ! Regarde chérie ce beau béb… oops c’est glissant… Pourquoi il pleure plus mon bébé ? Mais non ne t’inquiète pas chérie, juste une petite tape sur les fesses et… et… Hurlement de la mort qui tue de Nathan … ET VOILA ! Oh il est trop mignon avec sa tête de pruneau et sa petite bobosse… Comment vous allez l’appeler ce petit monst… enfant ? Nathan ! Et voilà c’est comme ça qu’il est né ! Mignon non ? Ça va expliquer beaucoup sur le comment de pourquoi Nathan est ce qu’il est. En tout cas, même si c’est parents étaient un peu tordus bin ils étaient bien délires, alors comment ne pas devenir délire avec tout ça ? On aurait pu croire que cette expérience traumatisante, plus l’enfant hyperactif qu’était (est) Nath aurait vacciné ses parents mais que nenni ! Cinq en plus tard, rebelote ! Papa, pourquoi maman elle crie comme ça ? Cette fois, le padre n’avait pas été accepté dans la salle d’accouchement, Il était resté à l’extérieur avec Nathan qui faisait du yo-yo avec ses bleus et pansements partout. Parce qu’elle pousse mouton. Elle a mangé trop de chocolat ? Pourquoi tu dis ça ? Parce que maman elle dit toujours : la vie c’est comme une boîte de chocolats, quand on en mange trop, on a mal au ventre et on peut boucher les toilettes ! Là c’est pas du chocolat qu’elle a bouffé Mouton… C’était, en effet, pas le cas, et après quelques heures passées de la sorte venait au monde Ella, la petite sœur du mouton. Elle a beau être sa sœur, bin elle a évolué bien différemment de lui sa doudounette.


Et voilà ! C’est comme ça quoi ma sœur et moi on est né ! C’est la vie, c’est beau hein ? Nathan a quatorze ans, il est assis à côté d’une vieille qui donne des graines aux pigeons. Lui a la bouteille à la main, il finit sa soirée et il est 10 heures du matin, FUCK TA LOGIQUE ! Il a un œil au beurre périmé, une coupure à la joue et on pourrait croire qu’il a pissé dans son froc mais non ! Il a juste vomi. Faut dire que pour une première chouille c’était un putain de bordel… Qu’est-ce qu’il fout avec une vieille ? Bin il était en train de traverser le parc de la ville d’Atlanta… Ah oui, parce que oui, ils ont déménagés ! Peu de temps après la séparation du couple de fifou que formaient le padre et la madre. Pourquoi cette séparation qui vous brise très certainement votre petit cœur que vous avez et qui d’ailleurs ressemble pas à la forme du cœur comme ça <3 et que Nath a trop halluciné quand il a compris que finalement ça ressemblait plus à une crotte de chien qui a à moitié la chiasse (d’ailleurs elle sort d’où cette forme <3 ?! Vous avez 5 minutes ! Enfin 15, la dernière fois que j’ai posté 5 minutes, j’ai pas eu de réponse, et je veux une réponse) Bref ! On s’égare ! Je disais quoi ? Ah oui, la séparation ! Bin en fait, quand la madre elle a découvert que le padre a fait découvrir le porno à Nathan (à ses 9 ans) et que le petit mouton trop mignon qu’il était et qu’il est toujours (essayez de dire le contraire et je vous mords) s’est mis à sortir des bourdes et autres blagues bien salaces, ou qu’il faisait chier à imiter les bruits et bien elle en a eu assez. Surtout qu’en prime, le padre devenait un paresseux poilu et crade. Puis la raison première que découvrira bien plus tard Nath c’est que le padre c’était un kitsune qui abusait un peu de ses pouvoirs pour piller des banques et rameutait un peu trop l’attention sur la famille McMullan. Bref ! Tout ça pour dire qu’ils ont déménagé à Atlanta, bien loin des pubs Irish malheureusement, parce que la madre a eu une opportunité en or.  Donc ils ont déménagé ! Donc vous comprenez pourquoi il traverse le parc de la ville ! Bravooo ! NEXT ! Et donc il traversait le parc avec sa bouteille et ses bobos… ET ZUT ! J’ai zappé de vous expliquer d’où ils viennent ! Retour en arrière, la veille, avec un de ses potes de collège bin ils étaient en train de jouer à la console et ils ont décidé de faire les fifous alors ils sont sortis et sont allés dans un Drug Store voler des bouteilles. Ils ont réussi, enfin surtout Nathan. Son pote a été choppé mais Nathan a continué sa fuite à la taré avec son sac. Dans un parc il est tombé sur des clodos et il a partagé, bin ouais ils voulaient bien l’écouter contre quelques gorgées, alors le moulin à parole qu’il est s’est pas fait prier bien longtemps. Quoiqu’il en soit, tôt ce matin, il a fini par avoir une envie pressante, sauf que légèrement dans le flou avec l’alcool et les clopes au tabac sec des clodos bin il a pas fait gaffe où il a pissé. Et il s’est retrouvé à faire ses besoins sur la voiture toute belle d’un gars qui n’a pas trop apprécié. Un baraqué qui s’en foutait de se voir face à un gosse. Et pif coup dans l’œil (le bobo périmé vient de là). Et paf dans l’estomac. DINGDINGDING 100 points, en cadeau : une bonne quiche toute chaude ! Ouais, Nathan a gerbé, à moitié sur le type et aussi sur lui (pantalon pipité qui n’est pas du pipi vous replacez ? Bien ! Bonne mémoire d’éléphant que vous êtes !). Alors qu’il se redressait avec un sourire, soulagé et de suite avec les idées bien plus claires il a lâché un : Aaah ! Bah ça va beaucoup mieux ! Euh… Le monsieur muscle n’était apparemment pas du même avis. Et alors qu’il se transformait en Hulk version rouge-règle bin Nathan a détalé après s’être pris un nouveau coup à la joue (sauf que le type avait une bague à la lourdaud d’oùùù ? Oui ! La coupure ! Putain vous êtes forts !). Heureusement, Nathan a l’habitude de mettre en rogne les gens et de courir alors il s’est vite retrouvé tranquille. Mais il s’est paumé en route. Donc il a bu en essayant de se repérer. A gueuler : ETOILES ! MONTREZ MOI LA ROUTE DU LIT DOUILLET ! ou encore ACCIO MAISON ! ou bien C’EST OU QU’IL EST CACHE CE PUTAIN DE NORD ?! Mais tous les chemins mènent à Rome et quelques heures plus tard il criait HALLELUJAH en retrouvant le parc près de la tour où se trouve sa maison. Enfin l’appartement qui leur sert de maison. Bref. DONC ! Il a commencé à avancer dans le parc jusqu’à ce qu’il tombe sur cette petite vieille qui nourrissait les pigeons. Et il avait faim. Il resta à côté sans un bruit pendant quelques instants à échanger un regard avec la petite vieille qui n’osait plus trop lancer ses graines. Il ne bougeait pas, à l’affut. Fixant la main pleine de graine. Elle hésita. Lancer. Pas Lancer. Fuir. Lui demander s’il allait bien. Elle osa finalement lancer sa poignée et ZBAFF. Nathan s’élança, fit un pas en avant et réussi à attraper au vol quelques graines. Et de s’étouffer. Heureusement il lui restait un peu de quoi faire passer. La vieille finit par le laisser s’asseoir à côté d’elle, après tout il ne lui a pas demandé, il a juste posé son cul, elle a juste posé des graines dans sa main et alors qu’il picorait, bin il lui a raconté sa vie. Enfin sa naissance. Ouais. Une heure pour raconter cette boucherie. Balèze non ?
On en revient donc à la dernière phrase de Nathan après son récit. Et vous, vous êtes née y a longtemps ? Un certain temps oui, héhéhé. Ah je me disais y a que les gens qui sont nés y a très très longtemps qui peuvent être aussi moches et pas repassés. NATHAN TADHG MCMILLAN ! C’est con de pas avoir la prononciation de ce deuxième prénom hein ? Vous galérez hein ? Nathan releva la tête et affichait un large sourire : MAMAN ! Je suis rentré ! Je te présente la mamie pigeon elle est trop… LAISSE LA DAME TRANQUILLE ! ET C’EST QUOI CE QUE T’AS DANS LA MAIN ?! Oups. Nathan lâcha la bouteille et regarda ses mains avant de les montrer à sa mère : DES TRAITS ! C’EST POUR LIRE L’AVENIR OU JE NE SAIS QUOI ! ET LA BOUTEILLE C'EST A ELLE ! S’exclamait-il en pointant du doigt la veille. Mais sa mère vint le chopper par l’oreille le forçant à se lever et le traînant à sa suite, prenant la direction de leur chez eux. AIE ! AIE ! AIE ! JE VEUX PAS DEVENIR UN ELFE ! Voilà, anecdote bidon, mais il a commencé jeune le Nathan non ? Bon allez on continue, parce qu’il va pas vers la force en grandissant ce petit Jedi moutonné…


NATHAN TADHG MCMILLAN ! C’EST PAS MOI C’EST ELLA ! CROIS MOI C’EST PAS ELLE QUE JE VERRAIS AVEC UN MOT PAREIL ! MAINTENANT RAMENE TES FESSES ICI AVANT QUE JE MONTE ! Et merde je vais encore m’en prendre plein la gueule… Nathan a maintenant dix-sept ans et presque toutes ses dents, il a perdu une prémolaire à ses seize ans, alors qu’il s’est battu, il a aussi redoublé à cette période... Encore une histoire plutôt marrante, promis je fais pas trop long.
Alors, l’histoire de la dent perdue que c’est pas les petites souris qui lui ont donné une pièce, mais son pote qui a perdu un putain de pari bien fait pour sa gueule à ce lunetté qui pensait vraiment qu’il allait trouver quelque chose pour fermer le caquet de Nathan. Bref. Ils étaient en plein jeux à boire. Ça avait commencé par un Pierre-Feuille-Ciseaux-Lézard-Spock (si vous comprenez pas vous êtes des incultes et mériterez d’aller vous pendre par les trous de nez) qui avait évolué en bras de fer puis combat de pouces pour finir par le jeu de la bouteille (c’est d’ailleurs là que Nathan a rencontré son premier copain de lit mais ça a pas duré longtemps, jusqu’au réveil, vous connaissez ces types qui s’assument pas et qui menacent de décrocher la lune pour vous la foutre en pleine gueule si vous l’ouvrez ? Bin Nathan est tombé sur ce type de gars. Sauf qu’il a une grande gueule et voulait voir la menace à exécution. Résultat : épaule démontée [maintenant il l’a déboite sans souci] mais il était déçu donc en échange il a explosé son globe terrestre sur la tête du type. Ça c’est re-finit au lit au final. Héhé. Rien de mieux que le sexe pour régler les conflits.) pour en venir à Jacques-a-dit puis enfin au cap ou pas cap après les vérités. Bref. Un de ses potes l’ouvrit quand ce fut au tour de Nathan : Cap ou pas cap d’aller chercher les chieurs qui détroussent tout le monde à la sortie du bahut ? CAP ! J’Y VAIS ! Ils l’ont tous suivi quand il est allé les chercher. Ce groupe, tout le monde les connaissait plutôt bien et surtout savait qu’ils traînaient dans un bar paumé d’Atlanta après qu’ils aient récoltés tous les sousous des lycéens. Nathan s’est posté devant eux alors que ses sans couilles de potes et potines (donc sans… ovaires ?) le regardaient de loin. Qu’est-ce que tu veux minus ?! Juste envie de te dédier une petite chanson. Dégage le tordu, j’aurais pas envie de te faire flipper. Ah ouais ? Moi aussi je peux te prouver que je suis un dur et un méchant ! Qu’est-ce que tu fous ? Nathan commençait à danser en chantant sur l’air de Bad de Michael Jackson : Qu'est-ce que tu veux, petit bonhomme puant ? T'as pas bien vu comment j'suis grand. Vas chez ta mère tant qu'il est encore temps… T'as rien à faire, je suis méchant. Je suis méchant, méchant ! Je suis super-méchant ! Je suis méchant, méchant ! Tu sais que je suis méchant ! T'as vu un peu ta tête, comment tu te la pètes, alors que t'as la braguette ouverte, méchant ! Il finit sa danse sur une main pointant le jean et le bout de caleçon dépassant du type, un large sourire amusé sur le visage. Le type resta un instant tétanisé avant de remonter sa braguette. Décidément, Nathan est abonné aux Hulk rouges pivoines pas contents qui ont la veine de la tempe qui ressort. C’est pas bon pour les rides ça. Le coup parti, en pleine poire et il en recracha sa dent mais trouva quand même la force de dire en crachant sur le type Ah… ça t’a pas plu… RUN NATHAN ! RUUUUN !!!! Et voilà qu’une course-poursuite s’en suivit. D’abord dans la rue, puis dans le métro (où Nathan trouva bon d’arrêter l’escalator une fois qu’il fut en haut pensant que ça les stopperait… et ça ne fut pas le cas, enfin ces cons buguèrent quand même quelques secondes avant de choisir de prendre l’escalier… FUCK TA LOGIQUE 2.0) pour ressortir, recourir et enfin les semer. Et se paumer. OU EST ENCORE CACHE CE PUTAIN DE NORD DE MERDE ?! Voilà. Il avait gagné son pari, même s’il en a perdu sa prémolaire. Mais il le vit bien, ça se voit pas trop trop. Puis ça lui a valu pas mal de fou rire avec ses potes. Jusqu’à ce que les types se pointent à la sortie et l’attendent… Il s’est battu. Il était loin de gagner mais il a été viré du bahut. A croire que le dirlo cherchait la moindre petite excuse pour se débarrasser de Nathan… D’où le redoublement… Et cette anecdote était au final bien trop longue… Bon vous aurez la raison de la beuglante au prochain épisode !


NATHAN TADHG MCMILLAN ! C’EST PAS MOI C’EST ELLA ! CROIS MOI C’EST PAS ELLE QUE JE VERRAIS AVEC UN MOT PAREIL ! MAINTENANT RAMENE TES FESSES ICI AVANT QUE JE MONTE ! Et merde je vais encore m’en prendre plein la gueule… Voilà ! Donc on en était là ! Nathan, dix-sept ans, presque toutes ses dents, ça normalement vous avez avalé. Enfin vous avalez au moins ? Et est-ce que vous mâchez avant ? Parce que je me suis toujours posé la question, Nathan a demandé une fois et c’est pris un pain. Il aime les miches, mais les pains ça commence à le saouler... Bref, Nathan descendit à contrecœur, cette grande tige squelettique à la tignasse toujours aussi indomptable, à la Harry Potter version bouquin (parce que c’est pas pour dire que niveau coiffure ça a rien à voir dans les films mais quand même ils auraient pu faire un effort et on va même pas parler de ceux d’Hermione ou encore de ses dents sinon on en aura pour un sacré bout de temps) et presque Jackson 5 mais loin d’avoir la même tenue. Toujours couvert de bleus et surtout d’une fichue gueule de bois, il descend pour faire face à sa mère qui a gagné des rides avec l’âge, la clope, la buvette et l’énervement. Enfin bref, elle reste gentille, Ella et lui l’aime fort cette maman qui pète des câbles et est légèrement bipolaire, mais pourquoi la princesse se prend jamais rien alors que lui oui ?! Bon certes, lui fait les conneries, mais c’est pas une raison, faut tout partager dans une famille, non ? Il arrive devant sa mère et s’esclaffe : Roh la vache ! Cette putain de ride du lion que tu te payes la vielle ! TA GUEULE JE SUIS ENERVEE ! C’EST QUOI CETTE EXPULSION DEFINITIVE MERDE ! Bien sûr, elle avait ponctué chacun des mots de sa deuxième phrase de frappes sur le crâne de son fils : ARRÊTE DE ME FRAPPER MERDE ! JE PEUX PAS PARLER ! Elle ne lui faisait pas mal, c’était plus par principe. C’est comme les fessées, sérieux, pourquoi s’offusquer de savoir des parents donner des fessées à leurs gosses ?! Si ces coincés du cul avaient eu Nathan ne serait-ce que 24H bin ils auraient vite changé leurs principes. Bref, là n’était pas la question. Le crâne de Nathan turbinait autant que possible afin de trouver une explication qui le sauverait des postillons de sa madre. C’est pas ma faute aussi si elle est jolie l’infirmière du bahut ! Ils savent bien qu’il faut bien pas me mettre des jolies filles devant les yeux ! Je perds mes moyens et je tombe amoureux moi ! Et puis tu sais pas ce que ça fait d’être un mec, mais ça se dresse tout seul aussi… Tu te souviens de la coiffeuse ?! Dit-il en regardant son cale-butt avant de lever un doigt sévère et de le gronder : Pourtant je te l’ai déjà dit qu’il ne fallait pas faire peu… MAIS AIEUUUH !!! S’écria-t-il en se frottant la tête T’es pas censé être gay toi ?! Je n’aime pas être rattaché à quoique ce soit, très chère mère. Je me dis asexuel c’est-à-dire que je fais en fonction de ce qui m’intéresse : une fille, un garçon, une tarte au pomme, un âne, une ch… MAIS ARRÊTE DE FRAPPER TON FILS BON SANG ! Qu’est-ce qu’il a encore fait ? Entrée parfaite de notre chère Ella. Elle est tout l’inverse de Nathan, à se demander si c’est pas elle la grande sœur, même s’il a cinq ans de plus. Nathan part se réfugier derrière sa sœur : Qu’est-ce que j’ai fait, qu’est-ce que j’ai fait, tu pourrais prendre ma défense merde ! Je me fais agresser pauvre petit moi sage comme une image qui décuvait tranquille. D’ailleurs tu pues, recule. T’AS ETE EXPULSE NATHAN ! Ce que veut dire maman, c’est que tu pourras plus aller au lycée Nathan. Ui, ui, ui et ? C’est pas grave ça ! C’était chiant de toute manière ! TU VAS PAS RIEN FOUTRE DE TA VIE PETIT CON ! MAIS JE VAIS TROUVER UN JOB RAAAHAAAHAAA ! ça a duré une sacrée bonne semaine. Mais voilà, Nathan n’était plus au lycée et Nathan s’est retrouvé à bosser dans une pâtisserie. Il était très mignon avec son tablier rose d’ailleurs. Mais ils avaient de jolies et bien bonnes tartes aux pommes… Nan j’arrête c’est dégueulasse et plus que c’est pas ça qui l’a fait virer, mais plutôt la femme du patron… et leur fils... Bref, il a pas mal enchaîné les jobs et aussi les conneries. Il dealait et s’est retrouvé plus d’une fois dans des magouilles pas claires… C’est d’ailleurs ce qui va le mener en… TO BE CONTINUED ! Roh putain ce suspens de fou que je vous mets là comme ça l’air de rien histoire que vous travaillez votre imagination que vous allez pas travailler au final parce que vous allez pouvoir lire la suite de mon histoire et que je sais qu’en plus les admins ils savent que je remasteurise mon ancienne histoire de mon ancien Nathan post-apocalyptique alors ils (elles) savent encore plus que ce qui va se passer quoi mais pas vraiment au final parce que je dois retoucher toute la fin pour que ça colle au contexte !!! Bref ! Suspens de fou, c’est toujours en mode TO BE CONTINUED !


MAIS PUISQUE JE VOUS DIS QUE J’AI RIEN FAIT ! DIS-LEUR BARRY MERDE ! Chut me touchez pas ! BARRY ! J’AI DIS BARRY ! Non non non ! Vous pouvez pas m’emmener ! J’AI DIS NON ! J’implore des pourparlers ! Vous pouvez me tenir un peu plus bas s’il vous plaît ? J’AI UN CANCER DES TESTICULES ! Enfin si vous êtes gay alors sachez que je mytone… M’EMMENEZ PAS !!! Et bin si, ils l’ont emmené sous les regards exaspérés de sa mère et de sa soeur, ils l’ont foutu, tant bien que mal dans le fourgon. Et zoup ! Direction la prison de West Georgia sans passer par la case départ. Bin oui, il a vingt et un ans maintenant ! Plus de pitié ! Première tentative d’évasion : à l’arrivée, en sortant du fourgon. Mais ils sont deux à lui être tombés dessus : Essaie pas de faire le malin, p’tit con tu vas faire qu’aggraver ton cas ! NON, NON ET NON ! JE VEUX PAS ! JE SUIS INNOCENT ! Apparemment non vu que t’es là… Non mais sérieux ?! Vous avez vu ma tronche ?! J’ai vraiment l’air de l’avoir butté ce type ?! C’ETAIT PAS MOI ! C’est ce qu’on dit la plupart de tes petits copains, viens donc faire connaissance… Et ils le redressèrent d’un bond. Mon dieu, quelle force messieurs… Vous faites de la muscu ? Je peux tater ? On lui tendit des vêtements, lui assigna une cellule, avec un barbu tatoué, referma les barreaux et il s’appuya contre ceux-ci Barryyyy…
Alors le pourquoi du comment qu’il a fini ici ? Bin je vous l’ai dit, il dealait. Un soir, il s’est retrouvé (encore une fois tiré par l’oreille) traîné par son boss à devoir assister à une rencontre de gang. Le genre de truc dont il se serait bien passé mais apparemment il avait empiété sur leur territoire. Oups… Bref. Les gros bras se levelisaient tous du regard, et lui il était au milieu à se sentir bien con. Maintenant, qui est Barry ? Un type propre sur lui, petit frangin de l’autre big boss. Et aussi bon pote (normalement, enfin à l’origine quoi, même si Nath s’éclatait bien à le faire chier mais bon au final ils s’entendaient bien quand même ! Il a jamais été vraiment méchant, c’était de la moquerie gentille, faut avoir du second degré les gens merde alors !) de Nathan. Il était là lui aussi. Ça a dégénéré. Ils en sont venus aux mains. Sauf que la police (qui surveillait les clans depuis un petit moment) a débarqué alors que le frangin de Barry tirait sur le boss de Nathan. Et lui lançait le flingue. Sauf que Nathan, avec son intelligence et sa réaction de neurone olympique, et bien il a réceptionné l’arme.  Pour une fois qu’il arrivait à rattraper quelque chose qu’on lui lançait il était pas peu fier et souriait même de sa petite victoire personnelle ! Euh… Bin les flics ont pas vraiment plus cherché… Salagadou la menchika bou la Bibbidi Bobbidi Boo ! NATHAN PRISON !
Deuxième tentative d’évasion : une semaine plus tard, alors qu’il essayait de se faire le grillage de la cour après avoir réussi à déclencher un feu dans les cuisines. Résultat : Il s’est déchiré le téton avec le barbelé. Il a été choppé. Retour à la case départ. C’est pour ça qu’il a un piercing au droit et pas au gauche, trop abîmé pour…
Il s’est pas fait beaucoup de copains là-bas, tout le monde l’appelait la pipelette. Il a fini plus d’une fois à l’infirmerie. Mais lui qui pensait que le fait d’être un mignon jeune homme, de la chair fraiche et pure comme ils en ont vu très peu et qu’il deviendrait rapidement la bitch de l’un de ces bonhommes, apparemment sa capacité à parler en continu les a calmé. Il a eu de la chance pour le coup et bizarrement il préférait prendre des coups qu’autre chose. Ouais, il a beau être asexuel, Nathan préfère toujours prendre qu’être pris. Allez pas chercher pourquoi. Et je vous passe cette anecdote bien trop salace qui pourrait nuire à ma validation. Passons donc ! Alors il a d’autant plus développé sa capacité à déballer des conneries.
Troisième tentative d’évasion : deux mois plus tard, c’est de la faute à Barry. Ce con lui avait raccroché au nez alors qu’il bousillait son appel pour essayer de le raisonner. LACHEZ-MOI JE VAIS LE TUER CE CONNARD ! Il avait tenté de finir de creuser le trou sous le grillage. Résultat : Il s’est pris trois bons coups de taser. Oh joie… Je vous raconte pas l’état de ses touffes après. Oui ses. Y’a la choucroute et la mini pour réchauffer paupaul.
Un mois supplémentaire est passé. Et il a finalement réussi à sortir de la prison. Mais c’est même pas lui qui l’a voulu, c’était même pas une tentative d’évasion, quedal ! Enfin pas vraiment. Enfin c’est compliqué. Mais il a réussi à sortir. Vous allez comprendre… Enfin j’espère, parce que ça reste compliqué et tordu. Mais si vous comprenez pas tant pis. On part sur du surnaturel. Qu’est-ce que vous voulez y comprendre ?


Mais puisque je vous dis que j’ai rien fait et que ça a pété tout seul ! Puis pourquoi vous m’accusez moi et pas Popeye ?! Criait-il derrière les barreaux de sa cellule, trempé jusqu’aux os alors que de l’eau s’écoulait abondamment du plafond de sa cage, pointant du doigt le dit Popeye qui se protégeait de l’eau grâce à son drap. Les deux gardiens le regardaient d’un air exaspéré, matraques à la main au cas où. C’est ça Nathan, après toutes tes tentatives tu crois qu’on va te croire ? T’espère quoi aujourd’hui, faire effondrer les murs en les noyant ? Ah ! C’est pas con ça Esteban… Mais tu vois j’y avais pas pensé… Mon cerveau n’est pas énorme comme le tien, moi, c’est autre chose qui est gr… Je veux pas savoir… Allez sortez de là on va vous trouver un nouveau nid douillet… Genre tu veux pas savoir… Nathan dansait du bassin alors qu’Esteban levait les yeux au ciel, demandant à son talkie d’ouvrir la porte de la première cellule du couloir C. La porte s’ouvrit, Nathan eut le temps de faire un pas en avant quand, d’un coup, les  plomberies dans les autres cellules cédèrent aussi. Nathan leva les mains en l’air. AHAH! Tu vois ! Comment tu veux que ce soit moi maintenant ?! Je contrôle pas l’eau merde ! Qu’est-ce que t’as à être de mauvais poil aujourd’hui la pipelette merde ?! C’est vrai, Nathan était de mauvais poil. Il venait de recevoir une lettre de Barry, un truc d’excuse comme quoi il allait enfin avouer que c’était son frère pour que Nathan puisse sortir. En quoi ça énervait Nathan ? Parce que putain quoi ! ça fait plus d’un an qu’il pourri dans ce trou à rats et ce putain de pote d’enculé de pote à deux sous se décide que maintenant ! Et vous savez pourquoi ?! Parce que son connard de bro a enfin été choppé ! Et vu qu’il en a déjà pour tout un millénaire en taule, c’est pas une petite accusation en plus qui va le chatouiller ! Bref. Nathan était de mauvais poil. Parce que Barry agissait que maintenant après plus d’un an en silence radio. Et par lettre. QUI ECRIT ENCORE DES LETTRES MANUSCRITES AU 21E SIECLES ?! JE VOUS LE DEMANDE !!
Tout le monde se demandait ce qu’il pouvait bien se passer, même le personnel de la prison n’en revenait pas. Dehors c’était grand soleil. D’où y’a autant de plomberie dans les murs ?! Puis d’où ils se décident tous à péter d’un seul coup ?! Sauf que ce qu’ils n’avaient pas prévu, c’est que ça ferait buguer leur système informatique… Comment on les ferme maintenant les cellules, vu qu’on est tous devenus des grands accrocs aux nouvelles technologies au point qu’on ne sait même plus se torcher le cul tout seul ? Hein ? Comment on les ferme ? Et pas avec le système bien sûr ! Et comment ça se passe quand il disjoncte à cause de l’eau ? PORTES OUVERTES !! Quelle belle surprise ! Les taulards sortaient d’abord de leur cellule sans trop comprendre, faisant un ou deux pas en regardant autours d'eux, on sait jamais ça peut-être un piège. Nathan, s'éclipsa derrière Esteban. Première cellule du couloir C. Celle juste avant les escaliers. Donc la sortie. Endroit vers lequel tous les regards se dirigeaient lentement. Oh putain, je le sens mal, on devrait pas rester ici, je vous jure on devrait pas, on a l’air cons là, mais vraiment, franchement on bouge,  on fait quoi, ça va mal se passer, je peux m’en… TA GUEULE NATHAN ! Dis donc, c’est pas très poli ça, tu sais… Ohlala, préviens quand tu sors ton engin mon grand ! Esteban, pointait les taulards mais c’était déjà trop tard. On aurait cru Noël dans les corridors. C’était un bordel pire que dans les supermarchés les jours de soldes ! De vraies petites mégères qui se pressent les unes sur les autres pour être les premières à se tailler. Nathan eut juste le temps de faire un pas en arrière en soufflant un petit Olé ! alors que le troupeau s’abattait sur Esteban et son collègue. L’un se prit une rafale de coups et vu les craquements il était mal barré, lui eut droit à des coups et fut, en prime, envoyé par-dessus la barrière. Putain Pipelette je sais pas ce que t’as fait mais bravo ! Dit Popeye en lui ébouriffant sa tignasse trempée avant de suivre les autres bonhommes. Mais pourquoi est-ce que tout le monde pense que c’est moi merde !! Il faut dire qu’il doit bien en être à sa énième tentative ridicule et ratée… Bref. C’est parti en couille. Ils se sont mis à attaquer tout le monde, les gardiens avaient beau leur tirer dessus et les raisonner (dans l’autre sens d’ailleurs sinon c’est pas logique), rien n’y faisait. Et ça a été la panique. Nathan tenta une sortie et se prit une balle dans la cuisse : RAAAAAAAAAAAAAH !! PUTAIN DE MERDE FAIT CHIER QUE C’EST PAS POSSIBLE QUOI ! PUISQUE JE VOUS DIS QUE C’EST PAS MOI BANDE D’ENCULES ! Et d’un coup, l’eau se fit plus intense. Car oui, même s’il est persuadé que non, il est à l’origine de ce déluge. C’est ça quand on est kitsune d’eau. Certains auraient même pu remarquer l’éclair bleu vif illuminant son regard pendant qu’il s’était pris la balle et gueuler. Ouais, vraiment pas de bonne humeur.
Bref. Ça notre petit choucrouté ne le savait pas du tout. Il geignait en se tenant la cuisse, poussant des petits cris à la fillette pas contente. Il finit par se redresser tant bien que mal, il faut dire que pour une fois qu’il a l’occasion de filer, il va pas laisser passer cette occasion non ? Traînant de la patte, il se la jouait un petit peu joueur de football mais, ça, c’est normal. C’est Nathan. Il se mit à détaler en boitant avec les autres repris de justice. Les portes étaient toutes grandes ouvertes et il se retrouva dans la cour extérieure. C’était un putain de bordel sans nom sérieux… Tout le monde se fightait si bien que les geôliers n’étaient plus très sûrs de vouloir s’opposer au troupeau de tôlards… Et vas-y que ça courait dans tous les sens, que certains arrivaient à se retrouver, menottes au poing accrochés au poteau de basket pour pas filer, que d’autres se tapaient dessus, même entre tôlard. LA LOGIQUE MESSIEURS DAMES ! Nathan s’arrêta pas pour si peu, se faufilant en laissant échapper de petits : « Pardon… Excusez-moi… On m’attend… Je ne fais que passer… Ne faites pas attention  à moi… Ma grand-mère me demande… Mon chien est malade… Hey ! Comment va ta mère ?... Vous en faites pas, je sais où est la sortie… » Petit joueur…
Les grilles étaient aussi ouvertes et il sorti de la prison. C’est con hein, mais l’air lui sembla de suite bien plus frai. La liberté, ça joue tellement… Il se retourna pour voir le carnage et fit un bon gros fuck à la bâtisse. I’M FRUIIIIIIIIIT S’écria-t-il content. Sauf que lorsqu’il se retourna pour aller se perdre dans la cambrousse, quelqu’un le choppa par derrière et le plaqua au sol : Kyaaa ! Désolé Pipelette, mais pas aujourd’hui. ROH PUTAIN ! TOGNO ! T’es sérieux franchement ?! Je sais que je te fais souvent chier mais justement ! Tu veux pas me laisser filer ?! Je te ferrais plus chier ! MERDE ! AIE !! SERRÉ ! TROP SERRÉ TOGNO ! Grogne-t-il alors que le gardien lui passe les menottes dans le dos et le traine derrière lui. Voilà que des renforts arrivaient pour attraper les fuyards. Mais… Chouine-t-il avec une moue de chien battu croisé avec un chat et un mouton. Tu veux vraiment vivre comme un recherché mon gars ?! Ah ouais… pas con… Mais c’est quand même plus cool que de devoir astiquer des barreaux pour faire plaisir… Continua-t-il de grommeler alors qu’on le traînait jusqu’à l’infirmerie. Le lendemain, appel de sa mère. Il s’est fait défoncé. Et même s’il a été enfin convenu que ce n’était pas de sa faute, cette grognasse a trouvé moyen de lui faire porter le chapeau… Je vous jure ces vieilles !

Nathan Ta… Dag… Gaaa… C’est Tadhg messieur perruqué, Taghg. Humhum. Nathan McMillan, suite au témoignage d’un nouveau témoin dont l’identité ne sera pas dévoilée  les charges contre vous ont été retirées. Vous êtes désormais libre. Ah bah c’est pas trop tôt ! Je vous l’avais dit que je suis innocent, vous avez vu ma gueule d’ange ? Son avocat lui flanque un coup de coude dans les côtes, l’air mécontent : Aieuh ! Bon d’accord. Merci monsieur perruqué, même si ça vous a pris du temps… Puis c’est qui qui a enfin décidé à cracher le morceau ? C’est Barry ? Humhum… Je vous l’ai dit, son identité restera secrète. Profitez de votre liberté avec sérieux jeune homme… Ça roule papy ! L’incident de la prison était finalement clos et dorénavant Nathan était clean. Enfin plus ou moins. C’est sans compter le bédo qu’il se roulait en sortant tout juste du tribunal, sa marâtre lui accordant un royal coup derrière le crâne : IL A DIT AVEC SERIEUX ! Ah bon ? J’ai juste entendu la partie comme quoi faut que je profite… Grommela-t-il en se frottant le crâne, fumant sans gêne avant de courir pour éviter les prochains coups de sa vieille.
Parlons-en de celle-là d’ailleurs… Elle agissait bizarrement depuis quelques temps… Bien plus à fleur de peau, un truc de dingue ! Puis ça pouvait pas être les ragnagnas, ça, Nathan en était sûr, elle est trop vieille pour ça maintenant. Mais il ne cherchait pas trop, pour lui, c’était simple, elle faisait juste la gueule parce que : de un, il avait fini en prison, de deux, il lui a fait honte au tribunal en gueulant comme un macaque, de trois, à cause du déluge qu’elle continuait de dire que c’est ça faute, de quatre, parce qu’elle a dû sûrement s’occuper de Dawa son toutou à lui qu’il l’aime, de cin… JE VOUS AI PAS PARLE DE DAWA ?! Honte à moi (en fait, l’auteure vient de se rendre compte en relisant son ancienne histoire de Nathan qu’elle pensait encore une fois avoir déjà parlé de Dawa mais qu’en fait, encore une fois, bin elle a oublié de l’intégrer à l’histoire donc on va encore faire comme si de rien était et on va la placer dans l’histoire maintenant, l’air de rien, abracadabricadabra…) !
C’était un jour de pluis, Nathan rentrait chez lui en skate après avoir dealé ce qu’il avait sur lui, se gardant un petit bonus parce que sinon c’est pas rigolo. Sauf qu’en passant près des rails de la gare il a vu des gamins éclater de rire, un chiot chouinant dans leurs bras alors qu’ils l’avaient extirpé d’une caisse. Un bébé chien abandonné quoi. Première pensée de Nathan ? Awn, sont-ils pas mignons ! Ils vont adopter ce bébé chiot ! Oh ! mais regardez-les le prendre dans leurs bras pour le protéger de la pluie et du froid ! Oh ! Ils se battent pour le tenir ! Tant d’amour dans cette jolie jeunesse ! Ils ont même une petite corde pour le tenir en laisse, si mignon ! Et ils l’attachent aux rails c’est si… WHAT ?! Oui, au final ce n’était pas de gentils petits enfants attendris par le chiot, mais des petits cons sans cervelle ni cœur et encore moins de couilles dans leur culotte superman ! Des sadiques qui avaient envie d’attacher le chiot au rail pour calmer leur violence de petits démons monstrueux de pacotilles à qui il manque des dents ! Ils commençaient à partir mais tombèrent nez à nez avec Nathan, armé de sa planche de skate. Il en frappa un en plein crâne avant d’en faire de même avec le second. Les traitant de tous les noms alors qu’ils partaient en pleurant. Puis, il alla délivrer le chiot, le callant dans son gilet à capuche pour qu’il soit protégé. Un train arrivait. Sauf que c’est pas ça que s’est pris Nathan. Bin non, réflechissez un peu quand même, il s’appelle pas Kal-El… Il serait mort s’il s’était pris le train et là on serait dans la merde pour l’histoire… Puis ça voudrait dire que je vous raconte de la merde depuis un moment parce que ça c’est passé bien avant la prison tout ça… Bref, il est parti, sauf qu’il avait oublié sa planche qui traînait par terre. Il a glissé dessus. Il s’est fait une énième bosse à la tête. C’est le chiot qui l’a réveillé, lui aboyant aux oreilles comme un Till Lindemann (chanteur de Rammstein les incultes) eunuque. C’est pour ça qu’il l’a appelé Dawa. Parce qu’il faisait du Dawa… Du bruit… Badoumtss ! Con comme raison non ? Je vous rappelle qu’on est en train de parler de l’histoire d’un con, fallait bien s’y attendre.
Maintenant, pourquoi Nathan se serait pris un savon à cause de Dawa ? Parce que sa mère n’en voulait pas. Sauf que Nathan étant Nathan la tête de mule puissance infini, bin elle a fini par céder et ça va faire maintenant trois ans qu’ils forment une jolie petite famille et qu’en plus de prendre pour lui, Nath prend aussi pour Dawa et qu’il doit s’en occuper H24 sinon personne d’autre le fera. Pas grave, Dawa c’est sa namoureuse à lui. Elle, elle l’aime d’abord et elle l’a jamais abandonné d’abord ! Meilleur ami de l’homme étoilé !
Bref, reprenons. De quatre, parce qu’il lui a laissé Dawa sur le dos, de cinq, parce qu’il dealait et dealer c’est mal apparemment, de six, parce qu’il a sûrement fait autre chose du genre laissé ses préso usagé sous son lit, de sept, parce qu’à partir de ce moment sa mère a dû être au centre des ragots, et ça… ça a dû la foutre dans une rage pas possible. Donc voilà ! Mais il était quand même bien content de retrouver sa mère, sa sœur et Dawa.
Vous pensez qu’à partir de là il a repris son petit train-train quotidien comme si de rien était ? Et bien non mes agneaux ! Sachez que l’épisode pluie-pluie à la prison n’est pas passé inaperçu… Loin de là. Et c’est à partir de cet instant que les emmerdes ont vraiment commencé pour Nathan ! Poupoupidou ! Non. Pas poupoupidou. On entre dans le sérieux de l’histoire !
Il avait passé la journée dehors,  Ella passait le week-end chez une copine et donc, il ne restait plus que Dawa, la madre et Nathan. Sauf que l’ambiance était électrique et elle lui prenait le chou. Il avait voulu sortir, mais elle l’avait privé de sortie. Il s’était donc barricadé dans sa chambre pour finalement sortir par la fenêtre. Ça va, il fait ce qu’il veut bon sang ! Puis il avait besoin de s’aérer. Il n’aurait sûrement pas dû, enfin si, sinon il serait sûrement décédé et ça aurait été con. Enfin il s’est quand même passé quelque chose de con, enfin d’horrible, putain j’ai trop l’impression de pas du tout y mettre le ton là, pourtant c’est pas cool, je vous jure ! Enfin bref, faites avec, je sais pas écrire les histoires, basta.
Dans la nuit, Nathan a donc rejoins l’appartement de la petite famille, un paquet des chocolats préférés de sa mère sous un bras. Bin ouais, il l’aime quand même, il aime pas quand elle fait la gueule. A peine la porte passée que Dawa lui sautait dessus, apparemment bien contente de le retrouver. Ce qui étonna Nathan fut que l’appartement soit plongé dans le noir, sa vieille dormait ? Déjà ?! Elle va vraiment pas bien putain… Après de chaleureuses retrouvailles à coups de câlins, de bisous baveux, de re-câlins, de paroles sans queue ni tête et d’aboiement à tue-tête, forçant Nathan à fermer la gueule de son chien à chaque fois pour pas réveiller la vieille. Elle est où la vieille? Dis à papa où qu’elle est ! Dawa chouina avant de l’emmener vers la porte de la chambre maternelle. Oui, Dawa est très bien éduquée et écoute très bien Nathan, quand il savait pas quoi faire, il la dressait et c’est bien une des seules choses qu’il a parfaitement réussi à faire. Champion non ?
Il alla vers la porte, voyant de la lumière dans l’entrebâillement. Parfait, elle pionçait pas. Sans vraiment réfléchir, il l’ouvrit en grand, chocolat bien montrés et gueula : MAMAN ! JE SUIS RENTRE ! Fais pas la gueule j’ai des chocolats ! Tes chocolats préférés ! T’as vu je suis un beau fils ! Bon certes je suis magnifique, je voulais dire un gentil fils ! Puis aujourd’hui j’ai pas fait de bêti… Mum ?  Il arrêta de se cacher derrière ses chocolats, trouvant étrange de ne pas entendre sa vieille soupirer ou gueuler ou même réagir. Ce qu’il entendit c’est un gémissement pas très rassurant. Elle gisait au sol, une tâche écarlate rougissant sa robe de nuit blanche qui montrait un poil trop ses cuisses, mais il est plus lent qu’un escargot hein… : Bon dieu mère, je sais que nous avions l’habitude de prendre notre bain ensemble du temps de mon enfance, mais ça ne veut pas dire que j’apprécie voir vos jambonneaux… Rien, juste un petit rire qui déclencha un autre gémissement. Puis d’où tu bois du vin sans moi ?! Il s’accroupit à côté d’elle, replaçant sa robe sur ses cuisses avant de se rendre ENFIN compte, que ce n’était pas du vin… Putain… QU’EST-CE QUE T’AS FOUTU BORDEL ?! Pour une fois que c’était pas elle qui gueulait… Il se retrouva à brasser le vent autour d’elle à réfléchir à ce que pourrait bien faire Schwarzy à sa place. Mais la seule chose qui lui venait c’était cette parfaite quote : Milk is for babies. When you grow up you have to drink beer. En clair, rien à foutre dans telle situation.
Il finit par attraper un drap et faire pression sur la plaie, comme il l’avait vu faire le Docteur dans cette série. Pas Doctor Who hein… Elle était encore vivante et le fixait, les yeux en larmes, mais pour une fois elle ne l’ouvrait pas : Je sais que je suis pas le meilleur des gamins mais de là à te suicider… Elle rit et parvint à articuler Petit con… Jamais t’arrivera à bout de ta vieille mère. C’est eux qui m’ont fait ça… Mum… On est pas dans une série télévisée à la con et encore moins dans un blockbuster américain. Crache le morceau et laisse tomber le suspense ! Merde alors ! Il paniquait, mais voilà sa manière de gérer sa panique, déblatérer d’autant plus de conneries. Elle sourit et ça le rassura étrangement. Des chasseurs… Il eut un air blasé, pensant qu’il était juste en train de délirer, mais elle continua avec peine :  Des chasseurs de créatures surnaturelles…  O-K. Je crois que tu délires ou alors t’es allé toucher à ma réserve perso et c’est pas bien M-… Ne m’interrompt pas Nathan… Je suis sérieuse, ils voulaient te voir, à cause de la prison, de l’inondation… Bon alors, j’écris entièrement hein mais lisez ça avec de l’agonie dans le ton de la voix hein, elle va y passer, Spoiler alert, ah… merde… je suis sensé le dire avant non ? Merde vous vous y attendiez de toute manière. . Mais putain puisque je vous dis que j’ai rien fait ! Pourquoi les Ghostbusters sont après moi ? Puis d’où y’a une secte comme ça et j’en ai jamais entendu parler ?! Ta gueule Nathan…  Elle réussit à le frapper sans lui faire mal, du tout Tu es ce qu’on appelle un Kitsune mon grand… et ton élément est l’eau… Comme ta grand-mère avant toi… Je croyais qu’elle savait juste faire des bisous ventouse celle-là… Il faut que tu t’en ailles, ils en ont après toi…  Elle tira un papier avec des taches pas très beaucoup rassurantes sur lequel était inscrite une adresse : Prends Ella avec toi et allez chez votre tante, à Beacon Falls, elle t’expliquera tout et vous protégera… Il attrapa le bout de papier sans y prêter grande attention, ne se rendant pas encore vraiment compte que sa mère allait clamser quoiqu’il arrive : Bin et toi alors ? Tu crois vraiment que je vais te laisser d’ennuyer toute seule ? Puis s’ils reviennent ? Puis tu te ferais chier sans moi… Nathan, tu sais que je t’… Bin non, pas la fin, elle était vraiment décidée à se la jouer tragique jusqu’au bout. Déjà la révélation sur la nature surnaturelle de son gamin qu’elle lui a caché depuis toujours, l’attaque par des gars qui doivent sûrement ressembler à des mafiosos qui puent des pieds, la blessure ketchupée et maintenant le dernier souffle qui la coupe en pleine phrase ?! Ouais, on se croirait vraiment dans un film américain qui va mal tourner… Puis voilà que c’était au tour de Nathan de jouer le jeu, bin ouais, il a chialé. Il l’aimait sa maman merde.

T’es sûr que t’as pas faim Nathan ? Non, non, non ça va merci merci ! Voilà quelques mois que notre choucroute préférée vit avec Ella et sa tante Karen à Beacon Hills. Quelques mois aussi qu’il a appris qu’il est un kitsune d’eau et qu’il arrive toujours pas à digérer ce que ça veut vraiment dire. Ni ce que ça implique. Et qu’il sait pas du tout comment gérer ses pouvoirs. Après tout, tout ce que savait Nathan des kitsunes jusque là c’est ce qu’il avait vu dans les mangas japonais et surtout dans les hentaï. Bref, que ce sont des renards à neuf queues mais il a bien vérifié, il en a qu’une, conséquente certes, mais qu’une.  
Puis de l’eau quoi… D’accord il aime nager mais c’est pas ce qu’il y a de plus badass au monde non ? Quoi, maintenant il va pouvoir créer des piscines sur commande ? Bon, d’accord c’est un bon moyen de se faire des billets mais c’est plus agréable de redevenir gigolo… Ah bah oui… Il a été gigolo notre Nathan ! Les deal c’est pratique mais tu donnes aussi aux big boss, quand tu couches avec des minettes mignonnes ou des cougars à gros portefeuille, c’est tout aussi bon ! Puis c’est que pour ta pomme…
Bref, il se faisait petit à petit à sa vie à Beacon Hills, il a même réussi à se dégotter un job en tant que barman dans une boîte. Tout ce qu’il aime ! Même s’il a plus tendance à glander et consommer qu’autre chose… Mais chut ! ça reste entre vous, lui et moi d’accord ? Et Dawa… Elle a droit à une lampée de temps en temps étant donné qu’elle se la joue Hachi et ne laisse pas Nathan rentrer seul, comme si elle savait qu’il pouvait être en danger à tout moment… D’ailleurs… En parlant de danger…


On en arrive à aujourd’hui. Vous vous rappelez ? Nathan qui gueule, poursuivi par des gens très peu sympathiques, qu’on lui décerne une palme et tout la tatouin ? Franchement vous avez une mémoire de malade (à moins que vous n’ayez relu la première partie pour vous rafraichir la mémoire, bande de tricheur…) !
Dawa court à ses côtés, pas plus rassurée que lui. Il porte son sac à dos et son skate sous le bras. Nathan était tranquillement en train de fumer son pet’ près de la forêt de Beacon Hills quand ils sont débarqués… Deux gars pas plus sympathiques l’un que l’autre… Alors il court pour essayer de s’en débarrasser en vain. Quand soudain, il arrive près d’une cascade. Dawa le regarde d’un air déterminé mais il fait la moue en regardant derrière lui : Y’a sûrement un autre moyen… WAFWAF ! Roh ça va gueule pas… Et ils ont sauté tous les deux. Ils ont nagé comme jamais pour rejoindre le bord alors que les chasseurs tiraient à leur suite. Ce que ne remarqua pas Nathan c’est l’eau de la cascade se mit à bouger et à noyer les chasseurs. Sans les tuer, bin non, Nathan était trop concentré à essayer de respirer. Le courant, trop fort, les emporta loin d’eux. Nathan et Dawa se secouent de la même manière pour s’égoutter : J’aime pas être mouillé Dawa, tu le sais ! Bon on sèche et après on rentre ! Waf ! C’est Karen qui va être contente…


Y'a plus qu'à survivre maintenant !
Et à apprendre à gérer ses pouvoirs !
Et qui sait, peut-être même pardonner Barry ?
Et s’habituer à Beacon Hills qu’est pas très très vivante comme ville...
Et comprendre le surnaturel…
Et se racheter des boulettes parce que cette baignade a tout ruiné…
Bref, y'a de quoi s'occuper...
On se croisera peut-être en chemin d'ailleurs !

acidbrain

_________________
International - Fucker
On était les rois du monde, on a foutu notre merde plus fort et mieux que toutes les générations. Nous étions si beaux ! On est des paumés. Je suis un et j’ai l’intention de le rester autant j’ai envie. Je préfère baiser ma propre mère plutôt que de laisser ces zombzombs ou qui que ce soit me priver de ma liberté.... × by lizzou.


Dernière édition par Nathan T. McMullen le Mer 20 Avr - 22:42, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.   Ven 19 Fév - 19:53

BOUYAKAAAA !! Je t'aime toujours autant. Et c'est pas vrai d'abord je suis pas virée au bleue ni au violet en lisant à voix haute, même si mes poumons manquaient d'air vers la fin ! o/

Alors l'auto valid' c'est pas autorisé ça mon p'tit chou donc hophophop go le règlement. En plus il est tout court, tout gentil fluffy.

Mon Kitsu qui fait plouf (J'ai pensé au petit pingouin de Pokémon là, Tiplouf. ) avec le joli Robychou :3 Donc je te dis BIENVENIDOOOOOO !

Et tu sais déjà que j'ai hâte de lire ta fiche. DONC ON SE DEPECHE !
Revenir en haut Aller en bas
Kaya Snow

Admin
avatar

▲ Date d'inscription : 31/01/2016
▲ Messages : 14

MessageSujet: Re: Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.   Ven 19 Fév - 19:58

J'ai promis un tapis rouge alors *utilise ses petits muscles pour dérouler un supra grand tapis rouge de 169,36km de long !!! *

Première arrivée sur le forum depuis son ouverture !!! Parce qu'on savait que tu prendrais la tête du Robinou et que tu vas nous faire un perso complètement déglingué et sans neurones mais c'est comme ça qu'on t'aime !!

Pour une fois je vais jouer la gentille et même pas râler pour l'autovalidation du code parce que je suis de bonne humeur et que comme ça tu pourras même pas dire que je passe mon temps à être méchante et sadique et que je te râle dessus pour un rien et tout et tout ....



_________________

Kaya Snow
Because days come and go ...
... But my feelings for you live forever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan T. McMillan


avatar

▲ Date d'inscription : 19/02/2016
▲ Messages : 95

MessageSujet: Re: Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.   Ven 19 Fév - 22:04

Merci bien gente demoiseau et demoiselle !!!

Cher demoiseau, encore heureux que tu m'aimes toujours autant tiens ! Pas ma faute si tu sais pas respirer pendant que tu lis... Roh ça va avec l'auto-validation ! C'est juste pour patienter, j'aime pas le fameux 'écrire ici' ça fait trop ordre à mon goût ! Mais tous les règlements sont trop longs à lire quoiqu'il arrive, même quand ils font deux lignes... ANARCHIE EN CHIRAQUIE !
POKEMOOOOOOOOOOOOOON *va jouer un peu après avoir continué sa fiche* me presse pas à finir ma fiche, je n'aime point être pressé héhéhé


Demoiselle, je ne le voulais pas en version écrite mon tapis rouge ! Putain la première, je me sens si privilégiée (alors que quedal, j'imagine que j'étais la seule sur skype hein ?) Faudrait vraiment que tu sois de bonne humeur plus souvent, ça sonne un peu faux venant de ta part mais bon c'est déjà ça...

_________________
International - Fucker
On était les rois du monde, on a foutu notre merde plus fort et mieux que toutes les générations. Nous étions si beaux ! On est des paumés. Je suis un et j’ai l’intention de le rester autant j’ai envie. Je préfère baiser ma propre mère plutôt que de laisser ces zombzombs ou qui que ce soit me priver de ma liberté.... × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stannis Walsh

Admin
avatar

▲ Date d'inscription : 01/02/2016
▲ Messages : 13

MessageSujet: Re: Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.   Dim 21 Fév - 5:33

Je t'ai souhaité bienvenue sur Skype donc crise pas pour mon retard... Sachant que je viens quand même te souhaiter la bienvenue malgré ta débilité évidente ;p (rancunière ?! Naaaaaaan....)

BIENVENUE !!!! Pressé de RP de nouveau avec toi et que tu nous refasses Peter pour plus tard qu'on poursuive Silver-Peter ;3

Courage pour la suite, contente de te revoir prendre la bouille délire de Robert ;)

_________________

Stannis Walsh

Story • Relationships • RPs
sheepirl.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan T. McMillan


avatar

▲ Date d'inscription : 19/02/2016
▲ Messages : 95

MessageSujet: Re: Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.   Dim 21 Fév - 10:15

XD Merci mon loulou !! Je ferai fis de ton insolence étant donné que j'ai pas dormi et que je n'ai pas la force de provuer tes torts parce que tu as tort et j'ai raison et je te l'ai prouvé ! à ma façon. Dans ma tête... Mais quand m^me !

_________________
International - Fucker
On était les rois du monde, on a foutu notre merde plus fort et mieux que toutes les générations. Nous étions si beaux ! On est des paumés. Je suis un et j’ai l’intention de le rester autant j’ai envie. Je préfère baiser ma propre mère plutôt que de laisser ces zombzombs ou qui que ce soit me priver de ma liberté.... × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.   Dim 21 Fév - 13:21

Ohlala comment je veux la suite :3

Nath' a écrit:
C’est d’ailleurs ce qui va le mener en… TO BE CONTINUED ! Roh putain ce suspens de fou que je vous mets là comme ça l’air de rien histoire que vous travaillez votre imagination que vous allez pas travailler au final parce que vous allez pouvoir lire la suite de mon histoire et que je sais qu’en plus les admins ils savent que je remasteurise mon ancienne histoire de mon ancien Nathan post-apocalyptique alors ils (elles) savent encore plus que ce qui va se passer quoi mais pas vraiment au final parce que je dois retoucher toute la fin pour que ça colle au contexte !!! Bref ! Suspens de fou, c’est toujours en mode TO BE CONTINUED !


J'ai rit. Puisque en voyant les même gif et en beuguant sur le fait que Nath se fait courser je me suis demander à un moment si j'allais tomber sur le mot "Zombie" x)
J'aime ta remasteurisation ! ;3 T'es trop parfaite dans le genre follasse

Ensuite ensuite, pour répondre à ton message, je suis asthmatique et la championne de la lecture la plus rapide du monde nah ! Si Barry Allen est "the fastest man alive" JE suis "the fastest read-girl alive". Bref, tu es pardonné pour le code.... MAIS pas pour le MP que tu m'avais promis sur une certaine CB et que j'ai attendu longtemps. Trèèèèèès longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Nathan T. McMillan


avatar

▲ Date d'inscription : 19/02/2016
▲ Messages : 95

MessageSujet: Re: Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.   Dim 21 Fév - 18:37

Ah bah merde faut choisir quoi ! La présentation ou le Mp je suis pas multitâches !
Mais il viendra, un de ces quatres...

_________________
International - Fucker
On était les rois du monde, on a foutu notre merde plus fort et mieux que toutes les générations. Nous étions si beaux ! On est des paumés. Je suis un et j’ai l’intention de le rester autant j’ai envie. Je préfère baiser ma propre mère plutôt que de laisser ces zombzombs ou qui que ce soit me priver de ma liberté.... × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron D. Keller

Admin
avatar

▲ Date d'inscription : 30/01/2016
▲ Messages : 18

MessageSujet: Re: Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.   Dim 21 Fév - 23:03

LE CODE IL EST MEME PAS BON MOUAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !!!!

_________________

Aaron D. Keller
I'M BATMAN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan T. McMillan


avatar

▲ Date d'inscription : 19/02/2016
▲ Messages : 95

MessageSujet: Re: Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.   Dim 21 Fév - 23:08

J'espère que vous savez que vous êtes enquiquinantes (pour rester polie)

_________________
International - Fucker
On était les rois du monde, on a foutu notre merde plus fort et mieux que toutes les générations. Nous étions si beaux ! On est des paumés. Je suis un et j’ai l’intention de le rester autant j’ai envie. Je préfère baiser ma propre mère plutôt que de laisser ces zombzombs ou qui que ce soit me priver de ma liberté.... × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.   Lun 22 Fév - 11:08

Faut qu'il vienne avant "un de ces quatre" !!!

En plus tu chie trop dans la colle avec le code quoi !!! T'as osé oublier un bout. Je te racontes pas le panda indigné que je me suis coltiné après ça ! (Braillage de panda à travers l'appart "Elle s'est trompée dans le cooooooooooode" et après on dit que c'est moi qui parlemente, blablate (et autres mots du même champs lexicales) de trop... Indulgence zéro !) Bref'ouille. Tu as fini par trouver la suite, et j'aime ton jeu de mots de mauvais goût (bah oui de mauvais goût je me sens presque insultée ! Donc faut bien que je fasses ma mauvaise foi en disant que ta mauvaise blague pas si mauvaise était un mauvais jeu pas si mal trouvé de mot de mauvais goût. ) Dooooonc je te valide ton petit code (même si le fucking était de trop) mais je laisse ton petit comment parce que je l'aime et que j'aime pas faire comme d'habitude (ce qui est ennuyant puisque quand on fait rien comme d'habitude au final ça devient une habitude de rien faire comme d'habitude et que pour pas faire comme d'habitude bah il faut des habitudes et si tu fais rien comme d'habitudes bah tu peux pas en avoir des habitudes donc ça marche pas mais l'expression est cool donc je la garde.) Ah et au passage on est des enquiquinantes (même si chez moi on dit des enquiquineuses) on est aussi des c********, des c******, des c*****-c******* et pour changer de première lettre on assume complètement d'être des e********** de première catégorie !

Enfiiiin... BREF. Continues moi cette fiche et ponds-moi un MP digne de ta grandeur au plus vite !

Revenir en haut Aller en bas
Nathan T. McMillan


avatar

▲ Date d'inscription : 19/02/2016
▲ Messages : 95

MessageSujet: Re: Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.   Lun 22 Fév - 16:20

RAAAAAAAAH MAIS T'AURAIS DU METTRE LE 'BY' AVANT LE 'FUCKING' !!!!!!! Là ça aurait été classe quoi !

Bin ouais en même temps c'est crevant de devoir surligner le règlement pour trouver ces petits mots, pendant un moment j'ai hésité en me disant que c'était peut-être le même que sur l'ancien fow mais que nenni, là je m'en serais encore plus pris.
Puis j'avoue que je m'en fous pour le Panda, t'as décidé de te le coltiner aussi, assume non ? héhé
Puis juste pour toi : Enquiquinante va avec ma phrase alors on dit plus mon mien de mot que ton tien de mot d'abord !
Je suis au taf là jusqu'à ce soir mais dans la nuit j'essaie de la finir et de te bâcler un mp vu que demain c'est grasse-matinée yipyipyiiiiiiiiiiiiiiiiiip

_________________
International - Fucker
On était les rois du monde, on a foutu notre merde plus fort et mieux que toutes les générations. Nous étions si beaux ! On est des paumés. Je suis un et j’ai l’intention de le rester autant j’ai envie. Je préfère baiser ma propre mère plutôt que de laisser ces zombzombs ou qui que ce soit me priver de ma liberté.... × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.   Mar 23 Fév - 1:24

Roooh lala. Et là c'est mieux petit mouton ? (d'ailleurs je me suis rappelée que je te devais toujours un mouton punk .___. )

Je crois que tu nous aurais sorti ce code j'aurais plutôt éclaté de rire o/
C'est vrai que j'ai accepté de la supporter, elle son frigo, son canap' et sa bouilloire (sans compter Flash qui fait actuellement du bordel dans sa cage). Mais ça veut pas dire que je doive en plus supporter ses hurlements indignés parce que tu as fait des bêtises, vilain garnement.

Soit, on va dire que ton tien il est mieux que mon mien juste parce qu'il est 1h17 du matin et que je vais pas avoir la foi de débattre sur le fait que enquiquineuses sonne tout aussi bien que enquiquinantes -pour pas dire mieux. Surtout que j'attends toujours la suite et mon MP !

Moi aussi je fais grasse mat' demaaaaaain ! Je suis que de l'aprèm et du soir aussi.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.   Ven 11 Mar - 11:55

DP mais j'm'en fou, vive la rébellion. Dois je te redire que JE VEUX LA SUITE ?!

Revenir en haut Aller en bas
Nathan T. McMillan


avatar

▲ Date d'inscription : 19/02/2016
▲ Messages : 95

MessageSujet: Re: Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.   Dim 13 Mar - 20:04

Je veux mon mouton punk !!!
Purquoi vous avez enfermé Flash dans une cage bande de grognasse ? Et les crime qui va s'en occupé hein ? !

Bon sinn, pour cause de bobo au Krav je n'ai plus qu'une main de fonctionnelle et ce n'est point pratique d'écrire avec une seule main, j'ai un peu continué mais c'est pas fini fini du tout donc patientez encre un peu et je posterai la suite quand mon bobo ira mieux !
Et les mps arriveront à ce moment là seulement je pense...

_________________
International - Fucker
On était les rois du monde, on a foutu notre merde plus fort et mieux que toutes les générations. Nous étions si beaux ! On est des paumés. Je suis un et j’ai l’intention de le rester autant j’ai envie. Je préfère baiser ma propre mère plutôt que de laisser ces zombzombs ou qui que ce soit me priver de ma liberté.... × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Snow

Admin
avatar

▲ Date d'inscription : 31/01/2016
▲ Messages : 14

MessageSujet: Re: Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.   Lun 14 Mar - 17:08

Nous n'acceptons aucune excuse de blessure pour retard de fiche et encore moins pour retard de mp ^^

_________________

Kaya Snow
Because days come and go ...
... But my feelings for you live forever
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan T. McMillan


avatar

▲ Date d'inscription : 19/02/2016
▲ Messages : 95

MessageSujet: Re: Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.   Mer 16 Mar - 16:16

Pourquoi je savais que ça allait pas passer si facilement que ça...

_________________
International - Fucker
On était les rois du monde, on a foutu notre merde plus fort et mieux que toutes les générations. Nous étions si beaux ! On est des paumés. Je suis un et j’ai l’intention de le rester autant j’ai envie. Je préfère baiser ma propre mère plutôt que de laisser ces zombzombs ou qui que ce soit me priver de ma liberté.... × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Effy Stonem

Admin
avatar

▲ Date d'inscription : 30/01/2016
▲ Messages : 40
Age du joueur : 25

MessageSujet: Re: Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.   Jeu 17 Mar - 10:14

Parce que tu connais par coeur maintenant mon côté sadique ! MOUAHAHAHAHAHAHA *keuf keuf s'étouffe avec la fumée de sa clope*

_________________

Effy Hale
CALL 911 NOOOW
No one broke my heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan T. McMillan


avatar

▲ Date d'inscription : 19/02/2016
▲ Messages : 95

MessageSujet: Re: Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.   Mar 19 Avr - 21:21

Bon. C'est pas pour dire. Mais Effy elle est toujours dans les fiches en cours... Je dis ça comme ça hein, pas du tout pour justifier ma longue absence...
Bref, je m'y remets maintenant, j'ai pas prévu du dodo donc je vais pouvoir taper

_________________
International - Fucker
On était les rois du monde, on a foutu notre merde plus fort et mieux que toutes les générations. Nous étions si beaux ! On est des paumés. Je suis un et j’ai l’intention de le rester autant j’ai envie. Je préfère baiser ma propre mère plutôt que de laisser ces zombzombs ou qui que ce soit me priver de ma liberté.... × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.   Mar 19 Avr - 21:27

Ouais 'fin Effy  elle a fait Kaya et Aaron et Bekah à coté, elle est pardonnable. ALORS QUE NATH-NATH ON L'ATTENDS TOUJOUUUUURS !

EDIT = On enferme Flash dans une cage si on veux d'abord !
& Je te fais ton mouton Punk quand t'auras finis ta fiche ! Nah !



Dernière édition par Anna Johanson le Mar 19 Avr - 21:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nathan T. McMillan


avatar

▲ Date d'inscription : 19/02/2016
▲ Messages : 95

MessageSujet: Re: Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.   Mar 19 Avr - 21:28

Pourquoi tu te ramènes pour ruiner ma parfaite excuse ! Bon sang d'bois !

J'ai écris une ligne attends ! Plus grande avancée depuis... je ne sais combien de temps !

_________________
International - Fucker
On était les rois du monde, on a foutu notre merde plus fort et mieux que toutes les générations. Nous étions si beaux ! On est des paumés. Je suis un et j’ai l’intention de le rester autant j’ai envie. Je préfère baiser ma propre mère plutôt que de laisser ces zombzombs ou qui que ce soit me priver de ma liberté.... × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.   Mar 19 Avr - 21:32

Je me ramènes mes fessiers si j'veuuux ! Et puis aussi parce que j'aime foutre ma merde.

Bravo bravo ! *clap clap* C'est déjà un commencement. Mais je vais devoir ajouter à mes applaudissement quelque chose comme...

PLUS VIIIIIIIIIIIIIITE !
Revenir en haut Aller en bas
Nathan T. McMillan


avatar

▲ Date d'inscription : 19/02/2016
▲ Messages : 95

MessageSujet: Re: Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.   Mar 19 Avr - 21:40

Et bien en fait ça m'arrange parce que j'avais oublié de vous rajouter un chapitre... DONC ! Tu as de la lecture héhéhihihoho

_________________
International - Fucker
On était les rois du monde, on a foutu notre merde plus fort et mieux que toutes les générations. Nous étions si beaux ! On est des paumés. Je suis un et j’ai l’intention de le rester autant j’ai envie. Je préfère baiser ma propre mère plutôt que de laisser ces zombzombs ou qui que ce soit me priver de ma liberté.... × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.   Mar 19 Avr - 22:23

*A fini de lire*

...

*exige la suite*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mama, we all go to hell, we're all full of lies, we're meant for the flies, Mama, we're all gonna die.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell
» Drag Me To Hell
» Gates Of hell " La porte des Enfers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beacon Falls  :: Fiches de présentation archivées-
Sauter vers: