AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jughead - In case you haven’t noticed, I’m weird. I’m a weirdo. I don’t fit in. And I don’t want to fit in. Have you ever seen me without this stupid hat on? That’s weird.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jughead F. Jones


avatar

▲ Date d'inscription : 24/05/2017
▲ Messages : 6

MessageSujet: Jughead - In case you haven’t noticed, I’m weird. I’m a weirdo. I don’t fit in. And I don’t want to fit in. Have you ever seen me without this stupid hat on? That’s weird.   Dim 4 Mar - 12:21


Jughead Forsythe Jones

Fear. It's the most basic, the most human emotion. As kids, we're afraid of everything. The dark... The boogeyman under the bed... And we pray for morning. For the monsters to go away. Though they never do. Not really.


Nom : Jones
Prénom : Forsythe, mais très peu le savent, il se fait appeler Jughead et il vaut mieux se contenter de ce surnom.
Âge : 23 ans
Métier : Il enchaîne les petits jobs, souvent au noir.
Situation familiale : Possiblement bientôt en couple.
Orientation sexuelle : Il ne tombe pas amoureux d’un genre, mais d’un être.
Particularités : Son beanie ? Son prénom ? Son surnom ? Sa vie ?
Habitudes : Manger des burgers ○ Ecrire ses articles, mais surtout dans son carnet ○ se cacher sous son beanie et écouter sa musique
Groupe : Humain
Avatar : Cole Sprouse

Anecdotes
◊ Quand Jellybean est née, je pouvais pas être séparé d’elle. Ouais, j’étais H24 avec ma petite sœur. Quoi ? Elle était toute petite et fragile, puis nos parents commençaient déjà avec cette relation houleuse, elle avait besoin de moi. Elle a toujours besoin de moi d’ailleurs. C’est ma princesse.

◊ Je dors souvent mal. Il m’arrive de me poser des questions ou réflexions assez zarbs… Par exemple, vous savez qu’on n’a jamais vraiment vu notre vrai visage, on n’en voit que des reflets ou des clichés. Ou alors que l’argent n’a de valeur seulement parce qu’on est assez cons pour en donner à ces fichus bouts de papier et autres jolies petites pièces.

◊ Quand j’étais petit et que ma mère a perdu les eaux pour la naissance de ma petite sœur, j’ai pleuré comme jamais. Oui, je pensais qu’elle perdait les OS et pas les EAUX. Je pensais qu’elle allait mourir pour permettre à ma petite sœur de venir au monde. Oui, j’ai tâté les bras de ma mère avant d’aller voir ma petite sœur quand on a eu le droit aux visites. Au moins je l’ai faite sacrément sourire.

◊ Quoi d’autre… Vous me verrez souvent avec un bonnet sur la tête, notamment celui que m’a tricoté ma mère il y a bien longtemps. Disons que c’est l’une de mes particularités, je m’en sépare jamais. J’en ai d’autres, de petites particularités… Quelques cicatrices de-ci de-là qui cisaillent ma peau pâle, résultat de mes actes de casse-cou associable, ou encore un tatouage de serpent sur l’épaule droite. J’ai aussi souvent une clope au bec, ça me permet de me calmer un peu de temps en temps.

◊ J’ai été envoyé, y’a de ça plusieurs années maintenant, dans un centre pour jeunes délinquants, accusé d’incendie criminel. Ça me quittera jamais. Pas mes meilleures années, pas pour autant que je les regrette.

◊ N’essayez jamais de me souhaiter mon anniversaire, je ne le supporte pas, vraiment pas. Ce fichu jour où je dois prétendre que tout va bien pour faire plaisir à tout ce beau petit monde. Pathétique. Je l’oublie complètement et c’est mieux ainsi alors faites donc de même.

Caractère

Sérieusement ? Je suis pourtant pas si compliqué à cerner non ? Foutez-moi la paix, me parlez pas et basta. D’où je suis obligé ? C’est quoi ce dictat ? Ecoutez ce que les autres ont à dire et vous verrez bien…

« Jughead ? L’autre timbré avec son bonnet de gamin ? Il est complètement à côté de la plaque celui-là, plus aimable tu meurs j’te jure. Il me fait pitié, alors ouais ça m’éclate de le saouler. Pas de ma faute s’il se la joue introverti désagréable et nous jette ces coups d’œil de connard. S’il m’intéresse ? Pas du tout. On aime juste le faire chier, et apparemment on est pas les premiers… »

« Mr Jones ? Oh oui je vois très bien de quel étudiant vous parlez… Disons qu’il est assez apathique comme garçon, il n’est pas difficile de remarquer qu’il est indifférent à tout ce qui l’entoure et à ce qui se passe. C’est un jeune homme cynique, sarcastique et froid. Oui, oui, même avec ces enseignants, disons qu’il n’a aucune gêne et un respect qui laisse à désirer… Comment il est en cours ? Il faudrait déjà qu’il soit un peu plus présent en classe… La motivation et l’intérêt étant loin d’être ses points forts, il est extrêmement nonchalant et très peu investi dans ses cours. Comment il a fait pour ne pas redoubler ou être recalé ? Parce qu’il reste un garçon très intelligent, je pense qu’il n’a juste pas envie de s’investir et semble simplement se contenter du strict minimum pour les examens. Ce que je ne comprends pas c’est pourquoi il persiste s’il n’aime pas cela… »

« Mon Jug ? C’est un garçon adorable, je ne sais pas comment je ferai sans lui maintenant que son père est… Bref, il m’a toujours beaucoup aidée et il continue même si j’essaie de l’en dissuader. Oui, il ne m’écoute pas beaucoup… Que voulez-vous c’est un garçon et il n’aime pas vraiment qu’on lui dise quoi faire ou lui impose des limites… Oui, je sais ça lui cause bien des soucis, même s’il s’en fout royalement, mais bon, il sait que je tiens énormément à ce qu’il fasse des études et que je suis fière de lui, alors il s’accroche mon p’tit prince, et il peut aller loin, il suffit qu’il se donne les moyens… Il est intelligent, je le sais, et je me fous que certains cherchent à me dire le contraire, dites-vous que c’est grâce à ce ‘gosse immature et renfermé’ comme beaucoup le désigne que j’ai réussi à joindre les deux bouts et que je n’ai pas… Disons que je suis toujours là avec mes enfants. »

« Juggy ? C’est mon grand-frère préféré ! Et il m’a dit que j’étais une princesse badass alors c’est le meilleur, même si je sais pas vraiment ce que ça veut dire… Mais je m’inquiète un peu parfois pour lui, il est toujours sourire devant moi ou maman, mais il est souvent seul… Quand je lui demande s’il a une amoureuse il me gigote les cheveux et il me dit que y’a que moi et maman qui comptons pour lui… Je suis contente parce que moi aussi je suis possessive un peu beaucoup, mais aussi ça inquiète parce que ça inquiète maman qu’il tienne à peu de personne… Mais aimez-le mon frère ! Pas trop, mais un peu, parce qu’en fouillant un peu vous verrez il est tout doux, tout foufou… Juste lui demandez pas ses secrets, c’est qu’à moi qui raconte il a dit d’abord. »

« Forsythe ? Arrêtez de l’appeler par son surnom ridicule, ça l’éclate trop et il a juste besoin d’être remis à sa putain de place. C’est un impatient et ça se voit dans son taf. Combien de clients il a faillit me faire perdre ce gosse je vous jure… C’est un gangster comme son vieux, je vous le dis, c’est dans le sang, ça va sortir de nulle part et je vous aurais prévenu. Il a déjà des problèmes de comportements et violence vous croyez qu-…
- Boss, s’il a attaqué vos clients c’est parce qu’eux me harcelaient. Et vous vous avez fait quoi ? Vous l’avez viré. Qui est impulsif maintenant ?
- Je… Enfin, il est quand même un peu con hein.
- Loin de là. Jug, renferme tellement plus qu’il ne laisse paraître, arrêtez-tous de le juger au premier regard. Tout le monde mérite une seconde chance et lui, il a l’air de le savoir lui. Et quand il s’agit de prendre des coups pour d’autres, il ne fait pas pâle figure. J’en connais de moins en moins des gars avec un minimum de courage et d’intérêt pour les autres. Alors foutez-lui la paix. »

acidbrain




Derrière l'écran
Pseudo : Je
Prénom : dois
Âge : vraiment
Pays : tout
Code du règlement : me
Inventé ou scénario : retaper
Commentaires : ?!
acidbrain


Dernière édition par Jughead F. Jones le Lun 14 Mai - 17:52, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jughead F. Jones


avatar

▲ Date d'inscription : 24/05/2017
▲ Messages : 6

MessageSujet: Re: Jughead - In case you haven’t noticed, I’m weird. I’m a weirdo. I don’t fit in. And I don’t want to fit in. Have you ever seen me without this stupid hat on? That’s weird.   Dim 4 Mar - 12:22


Histoire




Je supporte pas parler de moi si vous l’avez pas déjà compris. Donc je vais me contenter de développer certaines parties, les principales si on peut dire. Pas toutes, bah non, ça serait trop facile pour vous et carrément pas mon style. Et c’est pas un foutu truc de ce genre qui va parvenir à me changer. Bref, contentez-vous de ça, de toute façon lesquels d’entre vous seront vraiment tenté de me connaître plus ou de même prendre le temps de lire ces quelques points ? Très peu je suis sûr alors pourquoi me fouler, au moins, les curieux et intéressés sauront me trouver…

FAMILLE – Composée de mon père, ma mère et ma petite sœur, Jellybean dont je tairais le vrai prénom, car je sais ce que ça fait d’avoir des parents tordus qui te nomment n’importe comment. Des parents cools malgré tout, pas trop demandeurs et très ouverts à tout et surtout à nous laisser vivre. Enfin surtout moi, Jelly est encore petite après tout. Disons surtout que nos parents n’ont pas vraiment intérêt à se la ramener, disons qu’ils ne donnent pas le meilleur exemple. Prenons mon père pour commencer. Une vraie épave, du moins il l’a été pendant de longues années. Trainant dans des affaires très loin d’être nettes, se noyant dans l’alcool pour oublier le raté qu’il se dit être, il n’a pas arrêté de nous endetter, et même lorsqu’ils voulaient nous sortir de ces problèmes financiers, il réussissait à les aggraver ou en créer d’autres. Il nous a plongés dans un putain de cercle vicieux. Et pourtant, je ne lui en veux pas tant que ça. Appelez-moi ‘con’ si ça vous chante, je m’en branle tellement… Après tout, malgré ses mauvaises fréquentations et décisions, il n’en reste pas moins un père en or, et je sais que beaucoup n’ont pas la chance d’avoir tel paternel. Même après qu’il soit tombé dans le trafic de drogues, je n’arrive pas à lui en vouloir entièrement, même pas après qu’il m’ait moi-même traîné dans certains de ses deals louches... Certes, je m’énerve contre lui, m’emporte souvent quand je vais le vois en prison (ah oui, il a fini en prison.) mais au fond, je tiens à lui et sais que lui aussi, il tient à sa famille… C’est pour ça que depuis son départ pour la geôle, je suis devenu l’homme de la maison, maison qu’il m’a confiée alors qu’on lui passait ces putains de bracelets argentés… Bon, vous l’aurez compris, ça ne plaît pas à tout le monde, et très certainement pas à notre jolie maman qui se tue déjà au travail en enchaînant deux jobs aussi exténuants l’un que l’autre, tout en ayant à s’occuper de Jelly en rentrant… Oui, c’est une sacrée warrior, je l’avoue, elle m’impressionne, mais ça m’a toujours fait tant de peine de voir ma mère déprimée, épuisée et vide de tout si ce n’est de stress. C’est pour ça que j’ai commencé à enchaîner moi aussi les jobs pour m’occuper d’elle et de Jellybean. Of course, ça n’a pas été au goût de ma mère, de un, j’étais trop jeune, selon elle, pour travailler, de deux, ce n’était pas mon rôle, de trois, ça allait ruiner ma vie. De un, je m’en foutais, de deux, ça l’est, de trois, on apprend toujours mieux en pratique qu’en théorique. Alors je lui ai caché, et j’ai géré de mon côté en secret, même si c’est toujours chaud de duper ma mère. Mais je suis têtu, surtout lorsqu’il s’agit de ma famille et des personnes que j’apprécie. C’est beaucoup plus simple de magouiller, à son grand désarroi, maintenant que je ne vis plus avec elles. C’était une décision difficile à prendre, mais j’en avais besoin, même si Jellybean réussit toujours à me briser le cœur à chaque fois qu’elle me demande de revenir…

ETUDES –
La bonne blague. Je sais même pas pourquoi je prends la peine d’en parler, peut-être histoire de me focaliser sur le plus futile et éviter le plus fâcheux… Bref, l’école, le collège, le lycée, les études, ça a jamais été ma tasse de thé, loin de là. Ça a sûrement son intérêt, mais bizarrement ça m’est toujours passé au-dessus. Déjà gosse, j’étais loin d’être investi et assidu. Être la tête de Turc des petits cons n’a pas aidé à m’impliquer plus que cela dans mon apprentissage. Si, ça m’a appris une chose, les gens sont majoritairement des connards qui jugent comme ils respirent, les profs sont des stupides feignant t’aider, mais n’étant intéressés que par leur paye de fin de mois, recevoir des coups c’est pas cool, mais putain ça fait un bien fou de voir les imbéciles s’énerver et être frustré quand tu leur tiens tête ou persistes à les ignorer. Toujours serrer les dents, prendre sur soi, rendre lorsqu’ils ne jouent pas les lopettes et t’attaquent à plusieurs contre un, et les dédaigner du regard. Ça a rien calmé, ça a plus attisé qu’autre chose, mais au moins ça forge le caractère, et le corps indirectement.
J’ai jamais été un élève du type sérieux et encore moins assidu. Petits jobs au noir obligent. Plutôt du genre à dormir pendant les classes ou écrire sur mes carnets qui continuent de s’entasser dans mes cartons, seule chose que j’apprécie un minimum et m’a fait choisir des études en journalisme. Études pour lesquelles je ne suis pas plus sérieux. De toutes façons, ça sert à rien que je me voile la face. Vu mon dossier, mon séjour en centre de redressement, les histoires familiales que je me traînes et mon père derrière les barreaux, je passerai jamais un seul entretien. Je m’en fous, l’argent, j’en ai besoin que pour ma famille, avoir une superbe carrière et voyager n’ont jamais été dans mes projets, je veux juste rendre heureux ceux qui le mérite et reste persuader que si j’en ai réellement envie, alors j’y parviendrai. D’une manière ou d’une autre, j’ai pas peur des interdits et encore moins de l’illégalité. Puis même sans m’investir, personne n’a jamais vraiment eu à se plaindre de mes résultats. Enfin si, mes profs sûrement, qui doivent être bien dégoûtés que même si je ne les écoute pas, j’arrive à apprendre et retenir par mes propres moyens. J’ai peut-être pas une famille élitaire ni même en or, mais on est pas cons, aucun de nous. En bref, je suis mal vu, pas du tout apprécié, mais j’ai des résultats, je m’en branle comme jamais, mais qu’est-ce que ça m’a toujours fait du bien de voir ma mère sourire, voir son visage s’éblouir quand je lui montrais mon relevé de note, prenant très souvent la peine de jeter la page des remarques des professeurs pour ne pas ruiner la chose et recevoir mon câlin ou mon gros bisou de félicitations, je suis pas un fan des contacts physiques, mais elle et Jelly feront toujours l’exception, avec un autre… bien sûr…

DELINQUANCE –
Faut bien que j’y passe hein. Bon, j’ai déjà évoqué les petits jobs au noir, j’ai commencé à 14 ans quand mon père est tombé en taule. Ma mère venait d’accoucher de Jellybean, ouais, on a 14 ans d’écarts, ils m’ont eu très jeune et ont galéré comme jamais à avoir un deuxième gosse… Mais bon sang ça valait tellement le coup d’attendre, car c’est la meilleure chose qui me soit jamais arrivée… Donc ouais des jobs pas au top, pas toujours légaux, très mal payés, mais malgré tout payés, épuisants comme jamais, mais permettant à ma mère de s’occuper de Jelly et me permettant surtout de gagner en maturité et en responsabilités. Je vais pas m’étaler dessus, y’a eu de tout, je laisse votre imagination s’éclater.
Bon sinon, bien sûr, j’ai eu de nombreux problèmes avec les gens. Donc bagarres et règlements de comptes, je connais aussi, mais maintenant je sais bien plus me défendre qu’autrefois et ça fait un bien fou, même si je ne suis pas un grand adepte de la violence, bon ok un peu faut que je l’avoue, faut dire que quand elle est vraiment méritée, c’est sacrément enivrant… Qui dit règlements de comptes, implique aussi de nombreuses dégradations… Les tags ça me connaît, mais c’est drôle de voir notre connard de banquier s’acharner sur la peinture sèche pour nettoyer sa porte de garage…
Venons-en à ce qui a dû vous intriguer un peu plus tôt, ou pas d’ailleurs, après tout, on s’en fout. L’incendie qui m’a valu un an en centre de redressement. Incendie dans une de mes anciennes écoles pullulant de connards et notamment de profs qui s’acharnaient comme jamais sur moi, mais surtout sur ma mère, devenue cible facile maintenant qu’elle était seule à devoir gérer deux gosses, notre vieil appart pourri, mais chaleureux, et en plus l’emprisonnement de mon père. Ils m’écœuraient, ils s’amusaient tellement de nos malheurs, que ce soit le personnel administratif, les profs ou encore ces petits cons d’élèves… Ça me faisait juste trop, j’avais besoin d’extérioriser. Disons qu’à cette époque, je gérai encore moins ma colère que maintenant. Alors j’ai tagué le collège, foutu le bordel, et peut-être jeté ma clope mal éteinte là où il ne fallait pas. Autant dire qu’il n’a pas été nécessaire de mener l’enquête, tous les doigts étaient déjà pointés sur moi. Je ne l’ai jamais regretté, même si ma mère m’a passé un savon comme jamais elle ne l’avait fait, mais je m’en foutais, ils avaient eu ce qu’ils méritaient. Elle est même aller rapporter à mon vieux, lui aussi a essayé de me sermonner. Manque de peau mon vieux, j’ai pas manqué de relever ton petit rictus fier au coin de tes lèvres, c’est pour ça que j’arrivais pas à garder mon sérieux devant toi, désolé…
Mon temps dans ce centre a été tout sauf une partie de plaisir, c’était dur, c’était épuisant, rabaissant et déprimant à souhait. J’aime pas en parler donc n’attendez pas plus de moi, j’en parle que très peu, à vrai dire, j’en ai jamais parlé jusque-là… Après tout, c’était pas à ma mère et Jellybean que j’allais tout dévoiler, ça n’aurait fait que les faire pleurer et de plus belle s’inquiéter pour ma pomme…  

ECRITURE – Ouais, je sais, depuis le début, je fais mon désagréable et je râle à chaque paragraphe que je dois écrire, mais au fond, j’adore ça, écrire. Mais quand ça vient de moi. Pas quand on me force à le faire et d’autant moins lorsqu’on m’impose un sujet. Alors si en prime le sujet, c’est moi, vous pensiez vraiment que j’allais faire un roman digne de ce nom ? Ça sera jamais le cas, je peux vous l’assurer. Je ne m’intéresse pas, ma vie ne m’intéresse pas, je suis d’un ennui mortel et déjà le fait d’écrire tout ça me donne envie de me mettre une balle.
J’aime écrire, lorsque ça vient de moi, lorsque c’est un sujet qui m’intéresse, qui m’intrigue et attise ma curiosité qui ne manque pas de vivacité… J’aurai pu m’impliquer dans les journaux de mes établissements scolaires, mais disons que je n’avais pas la réputation qui collait à la chose. Je me contentais plutôt d’affiches loin d’être validée, puis plus tard d’un blog où j’étais vraiment entièrement libre de parler de ce que je voulais, là où personne ne pouvait m’imposer de limites. Bon, ça n’a pas manqué de remarques, mais tant qu’elles ne sont pas fondées et sont là uniquement pour rabaisser la personne sans avoir de vrais fonds, je n’y porte pas la moindre attention et préfère amplement me focaliser sur les quelques rares personnes d’ôtées d’intellect et de discussion.
Je me suis carrément vengé en ligne, personne n’y a manqué, je vous l’ai dit, j’ai pas peur et la magie d’internet me fascine… Je tapote souvent, même si je préfère largement écrire sur du papier, mais disons que c’est un tout autre type d’écrit. En ligne, ce que je peux partager, ce que je veux transmettre, à l’écrit, ce qui est bien plus personnel, ce qui me préoccupe, me passionne ou m’effraie. Je vous l’ai dit, je manque pas de carnets qui s’entassent dans mon appartement, il faut dire que j’ai commencé jeune, mes nombreuses lectures n’ont en rien calmé cette passion pour l’écriture. De plus, je dors presque pas, primo, je suis habitué à veiller sur mon foyer, deuzio, je n’aime pas dormir, je peux rien contrôler de ce qui se passe dans mon crâne, enfin encore moins que lorsque je suis éveillé et ça, je ne le supporte pas du tout… Donc je m’en tire très souvent avec de jolies poches qui s’entassent sous mes yeux, un caractère exécrable et de vilains maux de tête qui n’aident en rien. Donc je me gave de médocs, de vitamines et de boissons énergétiques pour faire passer tout ça…

SURNATUREL – Ouais, je suis au courant de ça. Je l’ai découvert quand mon père a tenté de faire du trafic de sang de vampire. Ouais, ça se fait. J’ai toujours aimé l’épier, il m’a toujours inspiré… J’étais encore jeune, mais quand je les ai vu faire, j’ai cru halluciner, au départ, je me suis même dit que j’avais dû sniffer quelque chose de pas net. Oui, sniffer, j’avais beau être âgé de seulement 12 ans, c’est facile de mal tourner lorsqu’on est si bien entouré. J’ai cru rêver, mais j’étais surtout intrigué. Alors j’ai fouiné, j’ai fouillé jusqu’à trouver ma réponse. Ma curiosité n’a jamais été aussi intense, je dois l’avouer, comment vous dire qu’elle a atteint son summum lorsque mes suppositions se sont avérées vérifiées… Alors j’ai d’autant plus fait des recherches, allant même jusqu’à fouiller dans les affaires criminelles pour en savoir plus et découvrir l’importance de ce réseau dont l’ombre nous surplombe tous…

Voilà en gros. Des questions ? Bien, tant mieux pour vous. Tchao.


acidbrain


Dernière édition par Jughead F. Jones le Sam 12 Mai - 1:32, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M. Stiles Stilinski


avatar

▲ Date d'inscription : 24/05/2017
▲ Messages : 7

MessageSujet: Re: Jughead - In case you haven’t noticed, I’m weird. I’m a weirdo. I don’t fit in. And I don’t want to fit in. Have you ever seen me without this stupid hat on? That’s weird.   Dim 4 Mar - 23:03

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jughead F. Jones


avatar

▲ Date d'inscription : 24/05/2017
▲ Messages : 6

MessageSujet: Re: Jughead - In case you haven’t noticed, I’m weird. I’m a weirdo. I don’t fit in. And I don’t want to fit in. Have you ever seen me without this stupid hat on? That’s weird.   Lun 5 Mar - 0:10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M. Stiles Stilinski


avatar

▲ Date d'inscription : 24/05/2017
▲ Messages : 7

MessageSujet: Re: Jughead - In case you haven’t noticed, I’m weird. I’m a weirdo. I don’t fit in. And I don’t want to fit in. Have you ever seen me without this stupid hat on? That’s weird.   Lun 5 Mar - 9:27

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M. Stiles Stilinski


avatar

▲ Date d'inscription : 24/05/2017
▲ Messages : 7

MessageSujet: Re: Jughead - In case you haven’t noticed, I’m weird. I’m a weirdo. I don’t fit in. And I don’t want to fit in. Have you ever seen me without this stupid hat on? That’s weird.   Lun 14 Mai - 18:21


Congrat’s
T’es validé !



Tu rejoins nos rangs !

Bienvenu à toi sur le forum !

Je t'annonce officiellement que ta fiche est VALIDÉE

Cependant il te reste quelques petites choses à faire avant de te lancer dans l'aventure :

★ N'oublis surtout pas de recenser ton avatar pour ne pas qu'il te soit piqué !
★ Tu dois aussi créer ta fiche de lien et de rp afin que les autres joueurs puissent te faire des demandes. N'oublis pas de recenser toutes tes fiches une fois cette étape terminée
★ On a tous besoin d'un endroit ou vivre et qu'on veut pas tous être sdf alors n'hésite pas à faire une demande de logement
★ Tu as déjà un compte parmi nous et le message du début t'ennuie car tu le connais déjà ... N'oublis de recenser ton multicompte
★ N'hésite pas à skyper ton staff pour tout contact en cas de problème

Le petit mot de Mieczyslaw Je redis pas bienvenue, parce que je l'ai déjà dit, et que t'as pris ton temps, et que t'as pas parler de moi et que je te valide juste pour pouvoir t'accorder une seconde chance en RP. Valà, donc d'ici là je boude, en espérant que ton rp sera à la hauteur.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jughead F. Jones


avatar

▲ Date d'inscription : 24/05/2017
▲ Messages : 6

MessageSujet: Re: Jughead - In case you haven’t noticed, I’m weird. I’m a weirdo. I don’t fit in. And I don’t want to fit in. Have you ever seen me without this stupid hat on? That’s weird.   Lun 14 Mai - 18:22

Bah oui mais si tu me boudes je vais être moins efficace parce que j'aurai le coeur brisé et tout alors faut pas me bouder et plutôt m'encourager en bisous et amour... Je dis ça je dis rien hein...

_________________
I’m weird. I'm a weirdo. I don’t fit in. And I don’t want to fit in. Have you ever seen me without this stupid hat on? That’s weird.
❝There will be a reckoning.❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M. Stiles Stilinski


avatar

▲ Date d'inscription : 24/05/2017
▲ Messages : 7

MessageSujet: Re: Jughead - In case you haven’t noticed, I’m weird. I’m a weirdo. I don’t fit in. And I don’t want to fit in. Have you ever seen me without this stupid hat on? That’s weird.   Lun 14 Mai - 18:23

Tu veux une motivation ? T'en auras quand tu te seras fait pardonner. En attendant, ÉCRIS!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jughead F. Jones


avatar

▲ Date d'inscription : 24/05/2017
▲ Messages : 6

MessageSujet: Re: Jughead - In case you haven’t noticed, I’m weird. I’m a weirdo. I don’t fit in. And I don’t want to fit in. Have you ever seen me without this stupid hat on? That’s weird.   Lun 14 Mai - 18:25

Aye...

_________________
I’m weird. I'm a weirdo. I don’t fit in. And I don’t want to fit in. Have you ever seen me without this stupid hat on? That’s weird.
❝There will be a reckoning.❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Jughead - In case you haven’t noticed, I’m weird. I’m a weirdo. I don’t fit in. And I don’t want to fit in. Have you ever seen me without this stupid hat on? That’s weird.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jughead - In case you haven’t noticed, I’m weird. I’m a weirdo. I don’t fit in. And I don’t want to fit in. Have you ever seen me without this stupid hat on? That’s weird.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Weird's Pension
» 07. Strange Case of Dr Jekyll and Mr Hyde
» Ryoko’s Case File
» Welcome in my stupid world ♫
» stupid comments by hillary clinton!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beacon Falls  :: Personnage :: Fiches de présentation :: Fiches validées-
Sauter vers: