AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Stop sulking, start playing. |Killian & Bastian|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bastian M. Lecter

Admin
avatar

▲ Date d'inscription : 04/04/2016
▲ Messages : 22

MessageSujet: Stop sulking, start playing. |Killian & Bastian|   Sam 5 Aoû - 16:00

Stop sulking. Start playing. × Killian & Bastian
Il était là, dans cette cave humide et sombre dissimulée sous le manoir imposant qui surplombait la cité de Beacon Hills. Seule la lumière jaunâtre vacillante et faible des bougies de cire noire et blanche se répercutait sur les murs de pierres sombres, donnant une allure d’autant plus macabre et malsaine à l’endroit. Cette cave creusée à vif en-dessous du Manoir dont l’ancienneté marquait la bâtisse dans laquelle s’étaient installés les membres de ce soi-disant clan de Kaïn. Clan… Un bien grand mot. Certains s’entendaient bien plus que d’autres, des affinités se formant bien plus facilement et naturellement que d’autres qui n’avaient même pas la prétention d’être. De Kaïn. Pourquoi lui ? Alors qu’il était celui qui était venu quémander de l’aide à Bastian, celui qui l’avait prié de le rejoindre pour qu’ensemble ils obtiennent vengeance. Parce qu’il était plus ancien ? Plus âgé ? Ce n’était pas avec le peu de pratique qu’il semblait avoir en terme de chasse et de traque qu’il allait gagner en puissance ni même en prestance. Stagnant, vieillissant tout simplement, inutile à souhait, comme un vieillard sénile cloué dans son domaine, pestiférant sa haine mais ne mouvant pas même son ridicule auriculaire fourchu. A moins que ce ne soit parce qu’il s’amusait à jouer le chef, le leader, le grand sage. *Pathétique…* Voilà ce que le grognard pestait à chaque fois que l’ancien ouvrait la bouche et déblatérait des ordres ou des conseils, des paroles qui se voulaient sages mais qui n’avaient pas de fond, qui avaient l’art de faire bailler d’ennui le vampire qui jetait un regard empli de mépris à celui avec lequel il avait été le premier à se lancer dans telle quête. Telle chasse. Kaïn révoltait et révulsait Marth et ce depuis le début. Ce-dernier n’ayant jamais voulu être dans le clan de qui que ce soit. Il aurait désiré que Bastian soit seul avec lui et qu’ensemble ils se déchaînent et ainsi, qu’ils s’en prennent à Emrys. Les choses se seraient résolues bien plus rapidement peut-être…

Un soupir s’échappa de la gorge fine et pâle de Bastian, libérant sa poitrine d’un poids qu’il n’avait jamais guère apprécié, le léger son s’extirpant de ses lèvres fines venant ricocher contre la roche humide et froide de cet endroit qu’il appréciait tant. Mais ce n’était pas le seul son qui venait animer cette pièce immense dans laquelle une atmosphère lourde et pesante dansait habilement, les aléas intensifiant cette pression ou l’allégeant, rendant le lieu d’autant plus appréciable aux yeux sombres et assoiffés du vampire bientôt millénaire. Des gémissements étouffés venaient s’ajouter à l’écho, ces gémissements plaintifs de ces pauvres humains qu’il avait sortis de la pièce adjacente, ce tunnel creusé à même la roche où s’alignaient les cages de fer sombre où il aimait entasser, attacher et malmener ses précieux petits jouets, ces humains naïfs et stupides qu’il charmait d’un simple regard et guidait d’un simple doigt vers son antre. Ils étaient nombreux, certains plus anciens que d’autres, bien plus amusant à jouer que d’autres qui ne tenaient même pas une nuit. Il aimait rester à l’entrée de ce tunnel démuni de toute lumière, la symphonie de leur palpitant le berçant et le faisant sourire, l’angoisse et la peur altérant leur rythme à chaque fois qu’il poussait cette unique porte lourde, seule sortie de cet abysse.

Il en avait sorti deux, il aurait pu en prendre plus, mais aujourd’hui, il n’avait qu’une envie, prendre son temps, profiter et que leur lente souffrance finisse par les faire rendre l’âme. Encore, un seul lui suffisait pour jouer comme se doit tout Michel-Ange de la torture. Alors pourquoi le second ? Par attention soudaine pour son précieux Allen. Allen… Killian… Le seul dont il était réellement attaché dans cette maudite bâtisse. Celui qui était à quelques mètres au-dessus de lui, son humeur noire transpirant à travers les murs et sols, ses cent pas laissant deviner sa contrariété. Bastian le savait, il le voyait, Killian n’était plus lui-même ces-derniers temps et cela ne faisait en rien du bien au vampire et encore moins à son créateur. Ils avaient besoin d’action, ils avaient besoin de s’occuper, de se déchaîner, de jouer… Continuant de contempler les deux corps pâles face à lui, chacun de leurs membres étaient entourés de chaînes les maintenant contre les deux tables de bois brut que le sang séché avait assombri. Ils cherchaient à se débattre, l’adrénaline les mouvant, la peur intensifiée par leur cécité et leur bâillon les agitant de plus belle, intensifiant leur lividité, animant leur palpitant paniqué. « Allen… » Souffla Bastian en caressant l’un des corps face à lui, appelant le vampire, sachant qu’il l’entendrait malgré la distance et les bruits du manoir. « Et si tu venais me rejoindre… » Ajouta-t-il dans un sourire en continuant de détailler le corps de sa proie, Marth planifiant déjà un joli programme pour ce petit corps frêle d’adolescent. « Cela fait si longtemps que nous n’avons pas joué ensemble… » Ajouta-t-il en regardant le plafond, n’entendant plus ses pas incessants. « Tu n’as pas oublié comment jouer j’espère. » Ajouta-t-il à nouveau avec un sourire en coin pour le tenter de plus belle de le rejoindre. Attendant en fixant l’entrée de la cave du coin de l’œil.

Il l’attendait, bien décidé à avoir un temps avec Allen seul à seul, à écouter ses doutes, ses ennuis, ses mécontentements, car même s’il ne le disait pas, Bastian n’était pas dupe, quelque chose l’ennuyait, l’insupportait, et jamais le vampire n’a aimé qu’on lui cache quoique ce soit. Allen n’était pas là pour lui, sinon cela ferait bien longtemps qu’il serait parti, son caractère et sa manière d’être ne s’alliant en aucune façon avec la vie en clan, à recevoir des ordres d’un imbécile ne sachant rien. Bastian le savait, mais il restait reconnaissant à Allen d’être là, car sinon, cela aurait fait bien longtemps qu’il aurait affronté Kaïn, qu’il aurait décimé cette fichue communauté et qu’il se serait lancé à la poursuite d’Emrys, sans réfléchir, laissant ses pulsions le guider. Marth trépignait à ses pensées, il ne désirait que cela, vaincre Emrys, le forcer à refaire d’eux ce qu’ils étaient, de répondre à cette promesse faite il y a tant de siècles. Bastian inspira longuement, il n’attendait qu’une chose, mettre à nouveau la main sur ses pouvoirs et ne plus dépendre de personne, partir d’ici, ne gardait que le peu d’être ayant une importance pour lui et assouvir ses besoins de violence et de chaos. Et voilà qu’une de ces personnes passa la porte. *Personne ? Allen et nous-même ne sommes-nous pas bien plus que de simples personnes ?* Bastian sourit de plus belle en murmurant alors qu’il entendait les pas de sa seule et unique création approcher « Tu as raison mon vieil ami, nous sommes bien plus que cela… »
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Stop sulking, start playing. |Killian & Bastian|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 05_ i just can't stop loving you
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» 01. Don't stop me now !
» 222 t-shirts et du stop-motion
» start again, le 26/01/2012 à 1h05

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beacon Falls  :: Beacon Hills :: Habitations :: Maisons et manoirs :: Manoir Kain-
Sauter vers: