AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 *emballée dans du papier craft pour Barry*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anna Johanson


avatar

▲ Date d'inscription : 21/12/2016
▲ Messages : 3

MessageSujet: *emballée dans du papier craft pour Barry*    Mer 21 Déc - 22:05


Anna Johanson

Parfois ce sont les personnes que l'on imagine capable de rien qui font des choses que personne n'aurait imaginé.


Nom : Johanson
Prénom : Anna
Âge : 21 YO
Date de naissance : 18 juin 1995
Situation familiale : En couple avec une grande perche
Orientation sexuelle : Hétéro'
Particularités : Elle possède un tatouage sur l'avant bras droit
Habitudes : Son goûter à 16h tapante lui est indispensable, cours ou pas, travail ou pas, elle grignotera toujours son gâteau et sirotera son jus de fruit ou autre soda à cette heure ○ Elle aime pouvoir se poser sur le canapé en balançant manteau et chaussures au milieu du salon pour regarder un épisode d'une de ses séries après les cours ou le travail même si ça fait horriblement gueuler Barry ○ Elle n'a jamais sut se passer de son chocolat chaud le matin peu importe à l'heure à laquelle elle se lève
Groupe : Humaine
Avatar : Willa Holland

Anecdotes

* C'est une fan du Joker, jusqu'à en peinturer les murs de sa chambre.

* Elle vie encore chez son Daddy, elle est sa petite princesse pourrie gâtée même si un petit peu trop geek au goût de ce dernier.

* Elle a un petit chien qu'elle adore par dessus tout, elle s'éclate souvent à le déguiser, et l'emmène partout où elle va -quand sa présence est autorisée.

* Elle est sportive mais fainéante, en fait elle est juste douée en sport mais elle préfère amplement regarder ses derniers épisodes de séries en tout genre plutôt que d'aller se les geler dehors. Même si elle éprouve parfois du plaisir à se défouler, footing, boxe thai, danse, escrime, tout est bon pour se dépenser un peu.

* Elle est barmaid parce que c'est le seul métier qu'elle se voit faire, elle adore faire la fête et se plaît dans le monde de la nuit, si elle suit des cours à la fac c'est seulement pour faire plaisir à son père.

* Elle joue de la guitare acoustique mais le seul publique qu'elle n'a jamais eu est son chien.

* Elle souffre d'hippopotomonstrosesquippedaliophobie, en plus court, elle a peur des mots longs... Seulement parce qu'elle serait incapable de réussir à les prononcer.

* On l'associe souvent au Quokka, qui est l'un de ses animaux préférés puisqu'il sourit tout le temps. Il est d'ailleurs considérer comme l'animal le plus heureux du monde.

* Sa plus grande crainte était de mourir en se faisant croquer par un requin, jusqu'à ce que son père la rassure en lui affirmant qu'elle avait 47 fois plus de chances de se faire frapper par la foudre, depuis, elle a peur de l'orage. Il n'a pas tenté de la rassurer en lui disant qu'elle avait 16 fois plus de chances de mourir dans un accident de vélo que de mourir frapper par la foudre.

* Quand elle était enfant, elle voulait se marier à son père, et ce jusqu'à ce qu'elle finisse par déclarer avec naturel que finalement ce ne serait pas possible, puisque quand elle sera adulte, lui sera surement déjà mort. (Et bam ! Dans les dents papou !)

* Un jour, alors qu'elle était à l'école, elle a perdu une dent de lait, mais le problème c'est qu'un camarade lui a volé pour avoir un cadeau de la part de la fée des dents, elle en a pleuré toutes les larmes de son corps.




Caractère

Anna est ce type de personne qui aime s'amuser, profiter de la vie, faire la fête, en somme : croquer la vie à pleine dents. C'est une personne plutôt confiante dans les apparences sans pour autant que ça passe pour de l'arrogance, elle adore rire et surtout faire rire les autres, si elle avait pu monter son one-man show elle l'aurait fait, mais déjà qu'elle sèche la moitié de ses cours à la fac alors si son père apprenait qu'elle faisait carrière dans l'humour... C'est quelqu'un de très souriante et extravertie, hypersociale, elle va facilement vers les autres puisqu'elle aime faire des rencontres, apprendre toujours plus de choses. C'est une amie formidable car très loyale, elle donnerait n'importe quoi pour eux, et ferait n'importe quoi également, mais attention à ne pas abuser de sa confiance au risque de perdre son amitié définitivement, la rancune étant bien présente dans sa personnalité. Anna a beaucoup de difficultés avec l'autorité, elle a un tempérament assez rebelle et a du mal à se plier aux règles qu'on lui fixe, compliqué lorsque l'on a un père aussi stricte que le sien. Vous l'aurez compris, elle n'écoute qu'elle et ça lui a valu pas mal de problème avec les autres, d'autant plus qu'elle est de ce genre à être bagarreuse, partant parfois au quart de tour, elle se laisse souvent envahir par son impulsivité et ne se laisse jamais monter sur les pieds. La jeune fille ne peut se passer de faire du sport, cette discipline lui permettant de canaliser toute cette énergie débordante qui la possède. Elle a été plongée dedans dès son plus jeune âge, et a donc du mal à rester là à faire du sur place. Vous l'aurez donc compris, elle n'est pas très méchante. Anna est également très intelligente, mais cette intelligence n'est pas énormément exploitée, car elle est beaucoup trop étourdie, cela peut être parfois être agaçant et pénible, mais lorsqu'on y ajoute sa maladresse innée, elle est finalement très attachante et même très drôle. Ainsi, on fini toujours par lui trouvé une excuse. Anna est le plus souvent qualifier de joyeuse. C'est rare de la voir furax à tirer la tronche, ça arrive, mais peu souvent, et jamais pour très longtemps, bref, la plupart du temps un grand sourire aborde son visage. Même si elle a parfois un comportement de folle furieuse et déjantée, elle est loin d'être idiote, et dévoile de belles qualités comme le courage, son ingéniosité et se monte même parfois bonne stratège. A coté de ça, elle adore se comporter comme une enfant -car au fond d'elle elle aimerait l'être pour toujours, syndrome du Peter Pan si on en croit wikipédia- ce qui lui donne une certaine innocence et quand elle se montre sérieuse c'est une toute autre personnalité qui apparaît. Elle est lumineuse qui aime ses proches plus que tout. Mais elle se montre parfois très possessive, ça façon bien à elle de montrer qu'elle tient à ses proche et qu'elle aime être entourée de ses amis. C'est une fille très sensible et fragile, qui peut se montrer parfois susceptible et impulsive, mais elle reste d'apparence sûre d'elle même et laisse voir seulement ce qu'elle a envie que vous voyez. Il est souvent dur de savoir ce qu'elle pense puisqu'elle cache tout derrière son sourire rayonnant, mais ses amis et sa famille peuvent compter sur son regard qui est très expressif.

acidbrain




Derrière l'écran
Pseudo : Pepito
Prénom : Cookie Granola
Âge : 22 yo
Pays : France
Code du règlement : Auto validation bonjouuuuuur
Inventé ou scénario : Inventé
Commentaires : -
acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Johanson


avatar

▲ Date d'inscription : 21/12/2016
▲ Messages : 3

MessageSujet: Re: *emballée dans du papier craft pour Barry*    Mer 21 Déc - 22:07


Histoire




C'était pas la première ni la dernière fois que j'étais à la bourre, mon réveil s'était égosillé pendant de longue minutes avant de réussir à me tirer du sommeil. J'allais louper mon train, tant pis, je rejetterai surement la faute sur ma grosse valise dans laquelle je trimbalais toute ma vie qui m'aurait donc ralenti sur le chemin de la gare, me faisant louper le train. Je pouvais l'affirmer, puisque cet abruti de guichetier ne s'était pas suffisamment pressé à imprimer mon billet et que la machine jaune et moche n'avait pas voulu le composter malgré mes nombreux essai à le faire rentrer dans tous les sens. J'avais donc poireauter dans la gare pendant deux bonnes heures en plus d'avoir rassembler mon semblant de monnaie pour acheter un second billet que l'enfoiré de guichetier qui m'avait vendu le billet la minute plus tôt n'avait pas voulu me rembourser alors qu'il savait pertinemment qu'il avait contribuer à mon retard. Mon fantastique effet de surprise serait complètement raté et je pestai bruyamment sans me soucier des autres qui me dévisageaient alors que je bougonnais contre l'univers tout entier qui semblait s'être ligué contre moi afin de m'empêcher d'être à l'heure et donc de contrecarrer mes plans. Et ça, c'était sans oublier l'enflure de pickpocket qui avait essayé -et réussi- de me tirer mon sac alors que je m'offrais à moi-même un café-latte. L'enfoiré ! Il n'y avait pas d'autres mots ! Nan mais franchement ! Et il était où le beau prince censé me sauver de là, hein ? Celui qu'était supposé rattraper le vilain, lui casser les genoux et ramener mon sac comme un gentleman. Aux abonnés absents, encore une fois. On ne pouvait vraiment compter que sur soi-même. Je lâchais un soupir exaspéré avant d'abandonner café au lait, sac de sport et valise de quarante kilos derrière moi dans l'unique but de poursuivre le pickpocket. « Reviens là espèce de merdeux avant que je te brise les os un par un pour avoir osé embarquer mon sac. » Grognais je entre mes dents alors que je piquai un sprint pour réduire la distance entre lui et moi. Une chance que j'étais sportive, et endurante, rapide restant encore à discutailler longuement vu ma petitesse du haut de mon mètre soixante-trois. Mais j'étais toujours plus rapide que mon ravisseur, puisque je me retrouvais plus que quelques centimètres derrière lui dans la minute qui suivie. Je me jetais à corps perdu sur le vilain pas beau de voleur et l'attrapait par les chevilles, l'entraînant dans ma chute. Je me retrouvais ainsi donc allongée de tout mon long au beau milieu de la gare en tenant l'ado qui, lui, tenait toujours mon sac fermement dans sa main malgré son air hagard causé par la surprise et surement le contre coup de sa chute. J'avouais avoir espéré qu'il finisse assommé sur le coup mais il fallait bien que je comprenne un jour que tout ne se passait pas forcément comme on voulait, la vie n'était pas un film, même si la mienne y ressemblait beaucoup. Genre vieux thriller fantastique v'voyez ? Mais le plus risible arriva par la suite, la sécurité ayant débarqué et alors que je m'accoudais sur le sol en leur adressant mon plus beau sourire, ils me relevèrent comme si c'était moi la fautive. Je m'injuriais devant tant d'injustice, me débattant comme une lionne en hurlant dans tous les sens qu'il m'avait piqué mon sac d'abord, et que c'était des incompétents, et que fallait tout faire soi même, et que vas y Anna rajoute un bonne couche pour enfoncer ton cas. C'est comme ça que je me suis retrouvé au commissariat, après un bref passage par le poste de sécurité de la gare et une escorte du Shérif -masculin, parce que merde, on m'avait pourtant dis que c'était une blonde aigrie !- de Beacon Hill's et de son bel adjoint -que diable ils ont cru que j'avais fumé un bon gros pétard pour lorgner ainsi dessus.

Je claquai mes ongles contre le bord de la table d'interrogatoire dans un signe d'impatience, nan mais sérieusement, ils me sortaient carrément le grand jeu là ! Et puis depuis quand on devait tout raconter sa vie aux monsieurs les policiers à la sortie du train hein ? Bon certes j'avais plaqué au sens rudgytesque du terme au beau milieu de la gare, mais il m'avait cherché non ? C'était lui qui m'avait volé mon sac ! C'était lui le vilain méchant à qui il fallait mettre les menottes ! Naméoh. Le Sherif débarqua enfin devant moi dans un profond soupir, alors que je m'adossais au dossier de ma chaise d'un air blasé en attendant de savoir ce qu'il me voulait. « Mlle Johanson, savez vous pourquoi vous êtes là ? » lâcha mon interlocuteur après s'être assis en face de moi en ouvrant un dossier devant lui. Ce fut à mon tour de soupirer longuement : « Ben non justement, j'pensais que vous m'le direz vu que je me fais voler mon sac et que c'est moi qui me fait arrêter. » répliquais je d'un air boudeur. Les policiers ils me faisaient pas peur d'abord, j'avais l'habitude de les fréquenter, et même si je me doutais du potentiel objet de ma présence ici, pas question que je n'en pipe mot. Je venais d’emménager il n'y a que trop peu de temps pour avoir trop de chose à me reprocher ici. Alors certes j'étais venue me perdre à quelques kilomètres de la ville mais j'étais majeure et vaccinée je faisais ce que je voulais après tout. Et comme si on avait lu dans mes pensées mon père débarqua. Ah bah non c'est vrai, je faisais pas complètement ce que je voulais en fait... « Tiens !! Papou comment tu vas d'puis le temps ! J'ai été à Paris t'imagines même pas c'était trop beau, la tour Eiffel toussa toussa ! Enfin le mieux c'était quand même les croissants quoi !! Et... » Enchaînais je pour éviter la tempête qui approchait dangereusement de moi. « Deux semaines ! » Tempêta-t-il. « Deux semaines que j'attends que tu rentres. Deux semaines de cours que tu as à rattraper ma grande, et tu peux t'attendre à être privée de sorties pour au moins le triple de temps. » « Mais papou... » Le coupais je, sans trop savoir si son monologue s’arrêterait là. « Je n'ai pas fini ! » Rugit-il. Ah ben voilà, il avait pas fini... Je me tassais dans ma chaise alors que le flic n'en avait pas placé une depuis tout le temps où mon père était entré, ses yeux ronds de surprise ne se détachait pas de mon paternel -et son collègue en passant- avant de finalement avoir le courage de se faire entendre. « Stephen du calme, elle est rentrée c'est le principal non ? Un jour je te raconterais le nombre d'escapades qu'a pu faire mon fils, je suis certain que ça pourra te rassurer. » Mon père tiqua, me fusillant du regard avant de céder aux espérances du Shérif, mon sauveur, il faudrait que je pense à embrasser son fils un jour pour apparemment être pire que moi quand il s'agissait de prendre la poudre d'escampette selon mes humeurs. Je ne l'avais pas approché de trop près même si je saisissais parfaitement qui c'était, on était à la fac ensemble après tout, mais pas seulement, il y avait aussi ce grand type avec qui il faisait toujours le zouave. Je me rappelais de la première fois où je les avais croisé comme si ça s'était produit la veille. Le grand Dadet s'étalant de tout son long dans le couloir de la FAC près des casiers où je me trouvais. Ce dernier poursuivait apparemment depuis longtemps déjà ce qui semblait être son colocataire et le fils du Shérif pour contester, semblait-il, son tour de vaisselle. La situation m'avait fait pouffer discrètement jusqu'à ce qu'il se casse la figure, juste devant moi et qu'il m'adresse un coup d’œil en ronchonnant, mes joues avaient virées à l'écarlate alors que je me contentais de l'observer tandis qu'il se redressait déjà pour poursuivre son "colocataire et meilleur pote en carton parce qu'il aurait pu se faire très mal et que lui l'aurait laissé agonisé et mourir sans pitié" qui ne s'était arrêter qu'une demi seconde pour nous regarder avant de tourner les talons et de détaler comme un lapin courser par un chasseur. Ces deux là étaient vraiment des clowns, et je n'arrivais toujours pas à comprendre pourquoi mon cœur voulait sortir de ma poitrine à chaque fois que je croisais ce type beaucoup trop grand pour que je puisse le fréquenter. Bon sang je devais déjà passer la moitié de mon temps en talons pour éviter que ma petite taille ne se remarque pas, j'allais certainement pas fréquenter un mec haut de presque deux mètres ! Du coup, c'était plus facile de l'éviter et faire genre je le détestais. Non, ce n'est pas vrai, mon sens logique est tout à fait normal, il m'est juste propre à moi même.

« C'est pas cool de me comparer à lui. » Boudais je. « J'ai rien à voir avec votre pipelette de fils ou avec son barge de colocataire. »Conclus je finalement en croisant les bras contre ma poitrine en feignant être contrariée. Alors pourquoi est ce que mentionner Barry me chatouillait-il le ventre hein ? HEIN ?! J'entraînais ma haine à coup d'argument purement geek, puisque c'était bien le seul défaut que j'avais réussi à lui trouver, lui et sa fanattitude pour Superman et le reste de la ligue des justiciers, lorsqu'on était plus fan de la Suicid Squad comme moi, on n'était -forcément- pas fait pour s'entendre. « Tu connais Barry et Stiles ? » S'étonna le Shérif avec un sourire presque mélancolique sur le visage. Minute, m'dîtes pas que Barry est son fils aussi ! Ils ont pas le même nom pourtant de ce que j'ai pu entendre en cours. Je fronçais des sourcils pour masquer ma gêne alors que mon père s'était adossé au mur en levant les yeux au ciel. « De vue. » Marmonnais je, soudainement moins à l'aise. « On est à la FAC ensemble... » Finis je par expliquer. « Et bien la prochaine fois que ton père vient dîner tu n'auras qu'à venir peut être qu'on les entendra moins se chamailler. » Proposa-t-il dans un clin d'oeil. Rouge pivoine le retour. J'haussais un sourcil interrogateur après avoir repris contenance en une seconde éclair, je pensais qu'ils étaient en colocation ? Et ce fut mon père qui répondit à mon interrogation devinant mes pensées par je ne savais quel moyen. « L'un ne supporte pas la cuisine de l'autre, et puis ça fait moins de vaisselle à faire. » expliqua-t-il. « Et pourtant Barry n'aime pas perdre la moindre excuse pour enfiler son tablier Superman. » Renchérit le Shérif dans un sourire moqueur. Mon père rit doucement sur ses dires en m'affirmant qu'on pourrait que bien s'entendre lui et moi alors que je protestais déjà. « Nan P'pa ! Moi c'est le Joker, j'ai jamais eu d'intérêt pour cet abruti en slip rouge. » Grognais je, mais je finis tout de même par accepter l'invitation, certaine qu'en faisant ça, mes deux semaines d'escapades me seraient pardonnées. Ce qui fut le cas. Encore une bonne journée !

[...]

Voilà comment, je me suis retrouvée dans la petite ville de BH. A passer les trois quarts de mon temps dans l'appartement de Stiles et de Barry, ce dernier étant devenu mon petit copain depuis peu. Ce après de multiples échanges et débats sur les supers vilains et les supers héros qui étaient loin d'annoncés notre idylle. Et j'étais encore loin d'être au bout de mes surprises...



acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barry Keegan

Admin
avatar

▲ Date d'inscription : 31/01/2016
▲ Messages : 11

MessageSujet: Re: *emballée dans du papier craft pour Barry*    Mer 21 Déc - 22:17


Congrat’s
T’es validé !



Tu rejoins nos rangs !

Bienvenu à toi sur le forum !

Je t'annonce officiellement que ta fiche est VALIDÉE

Cependant il te reste quelques petites choses à faire avant de te lancer dans l'aventure :

★ N'oublis surtout pas de recenser ton avatar pour ne pas qu'il te soit piqué !
★ Tu dois aussi créer ta fiche de lien et de rp afin que les autres joueurs puissent te faire des demandes. N'oublis pas de recenser toutes tes fiches une fois cette étape terminée
★ On a tous besoin d'un endroit ou vivre et qu'on veut pas tous être sdf alors n'hésite pas à faire une demande de logement
★ Tu as déjà un compte parmi nous et le message du début t'ennuie car tu le connais déjà ... N'oublis de recenser ton multicompte
★ N'hésite pas à skyper ton staff pour tout contact en cas de problème


Le petit mot du Pandichou


code (c) crackle bones



_________________

Barry Keegan
Call me SUPERMAN
Hey ... How's your day ?!?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: *emballée dans du papier craft pour Barry*    

Revenir en haut Aller en bas
 
*emballée dans du papier craft pour Barry*
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» Tutoriel : Comment mettre une image dans ma signature ??
» T'es mal placé dans la chaine alimentaire pour faire ta grande gueule, pigé ? [ Avec tout l'amour d'Heather, Joaquim ]
» Rappelz
» L’alimentation en temps de guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beacon Falls  :: Personnage :: Fiches de présentation :: Fiches validées-
Sauter vers: