AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Don't forget the pie {Charon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charlie Z. O'Brien

Admin
avatar

▲ Date d'inscription : 11/04/2016
▲ Messages : 26

MessageSujet: Don't forget the pie {Charon   Sam 25 Juin - 22:47




Don't forget the pie.

 

Il fallait s'en douter qu'il serait là. Aaron ne mangeait pas n'importe où, il ne mangeait qu'aux endroits où il pouvait s'empiffrer à sa guise. Il ne mangeait qu'aux endroits où ils servaient les meilleures tartes du coin. Alors forcément, il n'avait pu que s'enfuir à cet endroit, en particulier à cette heure de la soirée. « Quel abruti. » Grogna-t-elle en s'engouffrant dans le restaurant.

Quelques heures plus tôt.

« Trente-six milles numéros de téléphone et même pas fichu d'en répondre à un seul. » Soupira Charlie elle coupa l'appel pour la vingt-et-unième fois sans prendre la peine de laisser un message vocal. En réalité elle ne pouvait plus. La messagerie de son frère étant blindé, autant sur le premier numéro que sur le deuxième ou encore le troisième. Elle s'en était assurée, et chacun de ses messages étaient salés. C'était qu'elle était têtue comme fille, d'autant plus quand il s'agissait de traiter avec la tête dure de son frère. Leurs débats pouvaient parfois durer très longtemps. Et ce, surtout quand il s'agissait de garçons. Et là encore était le problème, elle ne laisserait pas passer une nouvelle fois le caprice de son frère, il savait pourtant très bien qu'elle savait se défendre d'elle même ! Mais rien n'y faisait, est ce que tous les grands frères étaient vraiment comme ça ? Protecteur à souhait au point de tabasser le premier gars qui avait le culot de l'approcher ? Est ce qu'elle lui avait fait un procès à lui quand elle avait appris qu'il flirtait avec une blondinette depuis perpette, hein ? Non. En fait si. Elle l'avait fait, et elle avait même exigé la rencontré dans les plus brefs délais ensuite. Mais c'était parce qu'elle était ravie d'avoir une belle soeur elle. Et puis elle l'adorait Silver, elle était trop cool et trop mimi choupinounette comme fille. Et même dans le cas contraire elle aurait attendu le feu vert du big bro pour lui péter les dents quoi. Alors pourquoi fallait il qu'il fasse son numéro d'intimidation devant chaque mec qui lui adressait la parole ? Bon certes, celui là en question lui avait brisé son petit cœur d'artichaut tout guimauvé, mais tout de même, si elle avait envie de le castrer elle savait encore où viser. Son téléphone vibra dans sa poche, interrompant le fil de ses pensées. Un SMS. Aaron évidemment. Pourquoi prendre la peine de la rappeler alors qu'il avait une quinzaine de message vocaux qui dans un premier temps l'informait de ce que lui voulait son adorable soeur, et dans un deuxième, qu'il ne valait peut être mieux pas pour lui qu'il la rappelle s'il voulait garder ses tympans, un tant soit peu, en vie. « Un dîner pour me faire pardonner ? 21 heure et, pour une fois, soit pas en retard la minus. » Il savait décidément s'y prendre avec elle. La nourriture était, pour l'un comme pour l'autre, le meilleur moyen de réconciliation qu'ils avaient.

Big Belly Burger - 21:02 pm

A son entrée dans le fastfood Charlie prit un temps avant de s'adapter parfaitement à la luminosité de la pièce qui faisait bien trop contraste avec la nuit qui tombait à l'extérieur. Elle chercha Aaron du regard mais ne mit pas vraiment de temps à le trouver. Ce dernier dévorait déjà un burger à grandes bouchées. Elle arriva à sa hauteur avec, pour seul accueil, son cellulaire qu'elle lui colla sous le nez. « T'as vu ça ? Même pas vrai que je suis toujours en retard ! » Elle attrapa une chaise à la table d'à coté, sans même se soucier si les gens autour de cette table attendaient quelqu'un, ils iraient en chercher une autre ailleurs. Appuyée contre le dossier de la chaise, bras croisés contre sa poitrine Charlie observa son frère d'un mauvais oeil. « T'es au courant que ce type a un père avocat ? Et que si ce n'était pas un sombre crétin qui a décidé de fermer sa magnifique bouche, plus si magnifique grâce à toi, et ce parce que j'ai d'excellents moyens de persuasion, bah, on aurait pu finir sur la paille ! T'aurais pu aller en prison aussi. Et, soit sûr d'un truc, le orange, que ce soit le nouveau noir ou pas, ça ne t'irait pas du tout. » Déclara la brune avant même que son frère ne puisse s'expliquer. Non elle n'était pas très contente, du moins de ce qu'elle laissait paraître. Il était mignon son frangin de s'occuper d'elle comme ça, hein. Elle l'avait trouvé choupidou de faire ça, et puis elle avait bien rit en voyant la tête de traviole de l'autre abruti. Il l'avait bien mérité après tout. Mais si elle laissait passer ça, que subirait le prochain ? La corde au cou sûrement, un jour elle trouverait peut être le prince charmant et si jamais il plaisait pas à monsieur Aaron-ma-petite-soeur-restera-vierge-toute-sa-vie, bah elle serait fichue. Donc valait mieux poser les limites, et l'occasion était parfaite, non ? D'autant plus que son plan cul l'avait lâché ce soir et une petite soirée avec son vieux frangin lui changerait les idées tout aussi bien.



(c) khάη


_________________



The boss... Yep, that's me!

I am the boss!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron D. Keller

Admin
avatar

▲ Date d'inscription : 30/01/2016
▲ Messages : 19

MessageSujet: Re: Don't forget the pie {Charon   Dim 26 Juin - 10:56

 
Don't forget the pie || Charlie & Aaron
Quelques jours plus tôt

Je démarrais Baby en trombe et prenais la route. Silver venait enfin de m’avouer le nom de cet enfoiré de première qui allait vite comprendre sa douleur. J’en revenais pas d’ailleurs que Silver soit au courant de tout, mais quand je dis tout c’est vraiment tout, de la vie de ma sœur. C’est moi son frère, c’est à moi qu’elle devrait parler de ces choses-là. Bon ok je comprenais que pour ses amourettes Charlie décidait d’en parler à Silver plutôt qu’à moi, sachant que le mec qui posera la main sur elle risquait de la perdre dans les secondes suivante. Non je ne suis pas excessif, juste protecteur. Bien que Charlie et Silver me trouvent TROP protecteur, personnellement je trouve que je le suis à juste titre. On vit dans un monde dangereux, et elles le savent toutes les deux. Et puis c’est de ma petite sœur dont on parle. Celle qui me suivait comme une ombre quand Bobby l’a adopté, celle qui voulait devenir chasseuse comme son grand frère. Celle que j’avais entraînée en cachette avant que Bobby le découvre et prenne le relais. Même si elle avait un bon crochet et savait se tirer de toutes les situations, c’est pas une raison pour laisser un sale petit enfoiré de merde lui briser le cœur. Car s’il y a une chose que je déteste encore plus que les vampires c’est de voir Charlie pleurer.

Je garais Baby devant la maison de ce fameux Noah, qui avait brisé le cœur de Charlie. Je m’avançais sur le perron de cette maison de bourgeois et je sonnais. J’entendis des pas s’approcher de la porte et quand j’entendis une voix dire « c’est qui ? », je balançais mon poing dans la porte, l’arrachant de ses gonds et l’envoyant valser dans la figure de cet abruti de première. Alors qu’il tombait en arrière avec la porte sur lui, je rentrais à l’intérieur. Je poussais la porte du pied et attrapais cet enfoiré par la gorge pour le tenir contre le mur, ses pieds battant dans le vide alors qu’il ne touchait plus le sol. « Salut, j’crois pas qu’on est été présenté, je m’appelle Aaron, je suis le frère de Charlie. Tu sais celle que t’as fait cocu il y a quelques jours. » Voyant qu’il commençait à devenir un peu rouge avec ma main qui enserrait sa gorge, je le relâchais et le regardais tomber mollement au sol. Alors qu’il se relevait et commença à me parler de son père avocat, je lui envoyais mon poing en plein dans la figure. Il vola contre le mur et tomba au sol, je m’accroupissais devant lui. « Alors même si je suis presque prêt à pardonner que tu ais posé tes sales paluches de petit gosse de riche sur ma sœur, que tu lui brise le cœur en la faisant cocu ça, mais ça ne passe pas du tout. Alors la prochaine fois que tu croise ma sœur t’as intérêt à savoir te faire pardonner et surtout à apprendre à garder ta bite dans ton pantalon. Sinon je te jure que tu vas me revoir rapidement. » Je me levais et quittais la maison, ma petite affaire finie.

Aujourd’hui

Je faisais rouler la planche sous la vielle Corvette de Charlie avait laissé au garage. « Aller Chérie dis-moi tout. Qu’est ce qui te rend malade ? Elle t’as quand même pas tant maltraité que ça j’espère. Moi qui pensais l’avoir bien élevé cette petite. » Ca faisait quelque jours que j’avais promis à Charlie de régler le problème qu’elle avait avec sa voiture. « Tu parles tout seul ? T’es encore plus atteint que je le pensais. » J’entendis Stan me balancer sa petite pique alors qu’il travaillait sur sa Triumph. Je l’ignorais, ayant trouvé ce que Charlie avait subir à cette pauvre voiture et je m’empressais de tout réparer pour qu’elle puisse la récupérer rapide. Parce que tant qu’elle n’aurait pas de voiture, elle ferait tout pour me piquer Baby et ça c’est hors de question. J’aime Charlie de tout mon cœur mais j’aime encore plus Baby. « Hey Aaron, y’a ton, enfin, tes téléphones qui arrêtent pas de sonner. » Je faisais glisser la planche pour sortir de sous la voiture et me relevais. « Ouais je sais c’est sûrement Charlie qui m’harcèle pour m’engueuler parce que j’ai démonté la gueule de son dernier mec. » J’attrapais un chiffon pour m’essuyer les mains avant d’attraper mes téléphones. « Sérieux. Il a fait quoi pour mériter un tel traitement. Je me serais attendu à ce que tu lui fasses peur mais pas au point de le démonter. » Je regardais mes téléphones pour voir qu’ils avaient tous leur boîtes vocales blindé de message de Charlie. « Il l’a trompé ». J’écrivais un rapide sms à Charlie pour lui proposer un dîner ce soir, en lui précisant de pas être en retard. « Il a souffert ? » me demanda Stan. « Jlui ai pété le nez. Et quelques dents je crois. » J’attrapais les clés de Baby et montais dans ma Chevy. « Jte laisse faut que je me change avant d’essayer de me faire pardonner d’avoir démoli son ex. »

Je rentrais chez moi, embrassais Silver et fis un énorme câlin à mon petit Monkey avant d’aller prendre une douche et de partir pour le Big Belly Burger. Charlie n’aurait aucun mal à savoir où je serais ce soir, n’ayant même pas pris la peine de lui donner un lieu. Je rentrais dans le restaurant et commandais un Elvis. La crème de la crème des burgers. Je commandais aussi une part de tarte en dessert. Mon plat arriva presque en même temps que Charlie rentrait dans le restaurant. Je commençais à manger mon Elvis alors qu’elle arriva à ma hauteur et me colla son téléphone sous le nez en me disant qu’elle n’était pas en retard. C’est vrais que 2 minutes de retard c’est un records pour elle. M’ayant depuis toujours habitué à au moins trente minutes. « Ravi de voir que tu fais des progrès la minus. » Elle s’installa en face de moi, volant une chaise à la table voisine pour me regarder, les bras croisés et commencer à me parler de ma « bétise ». Un père avocat … La prison …
« C’est vrais que le orange c’est pas trop ma couleur … Ca ne met pas du tout mes yeux en valeur. Et t’inquiète pas pour moi je sais me démerder. Ce crétin n’a pas assez de couille pour aller voir son père et assumer ses actes. Et sur qu’il va pas avoir envie d’une nouvelle visite de ma part. Alors détends toi, prend un burger et mange un bout. Et surtout dis-moi pourquoi tu m’as pas parlé de lui avant ?? » Parce que même si j’étais un peu trop protecteur à son goût, j’aimais pas qu’elle ai des secrets pour moi. « Surtout que tu l’as dit à Silv’ .»


roller coaster

_________________

Aaron D. Keller
I'M BATMAN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Z. O'Brien

Admin
avatar

▲ Date d'inscription : 11/04/2016
▲ Messages : 26

MessageSujet: Re: Don't forget the pie {Charon   Lun 10 Oct - 14:20




Don't forget the pie.

 



Il était resté impassible, bien habitué à tel comportement de sa part. Se contentant simplement de répondre d’un « Content de voir que tu fais des progrès la minus. » qui eut l’art de vexer sa cadette. Nan mais ça lui arracherait la bouche de la complimenter pour une fois ?! Il fallait vraiment qu’elle s’informe auprès de Silver pour savoir comment elle s’y prenait pour le mener où elle voulait par le bout du nez, puisque elle, elle n’employait apparemment pas la bonne méthode. Mais passons, Charlie n’était pas venue pour ça. Elle s’installa donc, fixant son frère d’adoption d’un mauvais œil avant de déballer ses reproches dans la seconde qui suivie. Elle n’était pas du genre à tourner autour du pot. Surtout quand elle faisait face à Aaron, et puis il fallait dire qu’il n’avait jamais été très doué avec la subtilité alors il valait mieux y aller directement. « C’est vrai que le orange c’est pas trop ma couleur … Ca ne met pas du tout mes yeux en valeur. Et t’inquiètes pas pour moi je sais me démerder. Ce crétin n’a pas assez de couilles pour aller voir son père et assumer ses actes. Et sûr qu’il va pas avoir envie d’une nouvelle visite de ma part. Alors détends toi, prend un burger et mange un bout. Et surtout dis-moi pourquoi tu m’as pas parlé de lui avant ?? » Charlie ouvrit la bouche en le dévisageant sans même qu’un seul son ne sorte, son expression était assez théâtrale, mais pour sa défense, la question d’Aaron l’avait un peu déroutée. Quoi ? La réponse n’était-elle pas suffisamment évidente ?

Elle s’apprêta à finalement produire un son pour lui répondre mais il n’avait pas fini ses reproches. « Surtout que tu l’as dit à Silv… » Si Charlie avait pu prendre un air plus interloqué encore qu’elle ne l’avait déjà, elle l’aurait surement pris. Mais ce n’était pas le cas, donc la question ne se posait pas. Sa bouche s’était refermée dans un sourire en coin une fois le choc passé. « Serais tu jaloux de ma relation avec ta copine mon cher Aaron ? » Minauda-t-elle, moqueuse. Il manquerait plus que ça. Et puis franchement, il fallait vraiment qu’il pense à s’informer une fois de temps en temps sur comment fonctionnait un être humain de genre féminin. « Silver, qui est adorable et qui serait tout à fait mon type si je ne tenais pas autant à ce que vous les mecs vous avez entre les jambes, est ce qu’on appelle une fille, Aaron. Bon alors certes, pas de bol c’est ta copine, enfin d’un coté heureusement vu que sinon je l’aurais jamais rencontré… » Elle marqua une pause comme pour réfléchir à la question avant de reprendre, ignorant totalement le malheureux serveur qui s’était avancé vers eux pour prendre sa commande. « Bref, entre filles c’est normal de parler de garçon. Cependant en parler avec mon adorable grand frère qui frappe tous les mecs qui m’approchent c’est pas franchement recommandable pour la survie de ceux que je côtoie vois-tu ? » Conclut-elle dans un clin d’œil, espérant à ne pas devoir obtenir un gros « Pourquoi ?! » injurié de son frère qui ne semblait pas vouloir comprendre cette façon de penser. Elle se retourna finalement vers le serveur, avec une telle vivacité que ce dernier en sursauta, et passa  sa commande faisant le compte sur ses doigts en même temps qu'elle faisait ses choix. « Un double bacon avec supplément fromage et sans les oignons avec frites, une canette Arizona thé vert et miel, et une part de tarte aux citrons meringuée. S'iou plaît ! » Elle se désintéressa du serveur aussitôt sa commande passée, picorant dans les frites d'Aaron pour se remplir l'estomac en attendant que les siennes arrivent. « Mais je peux faire un effort si tu promets de pas agir en sauvage devant le prochain type que je te présente... » Lâcha-t-elle finalement, semblant réfléchir à cette possibilité.



(c) khάη


_________________



The boss... Yep, that's me!

I am the boss!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron D. Keller

Admin
avatar

▲ Date d'inscription : 30/01/2016
▲ Messages : 19

MessageSujet: Re: Don't forget the pie {Charon   Dim 20 Nov - 18:54

 
Don't forget the pie || Charlie & Aaron
La minus était arrivée en même temps que mon burger, si bien que je n’eue même pas le temps d’en prendre une bouchée avant de me retrouver avec son téléphone entre mon visage et mon sandwich pour me prouver qu’elle était à l’heure … Bon deux minutes ça change de sa demi-heure de retard habituelle. Après l’avoir félicité, à ma façon, je croquais enfin dans mon burger pendant que Mademoiselle m’engueulait les bras croisés sur sa poitrine. Bon c’est vrai que parfois j’y allais un peu fort avec ses mecs. Mais elle reste ma petite sœur et c’est mon devoir de la protéger, même si elle n’est pas d’accord avec ça. Je me défendais tant bien que mal, sachant que ce crétin n’aurait pas les couilles d’aller pleurer dans les jupons de son papa avocat. Mais c’est quand même mignon de la part de Charlie de s’inquiéter pour moi. Cependant ce n’était pas une raison pour ne pas m’avoir parlé de lui avant. Bon d’accord, c’est vrai que parfois, mais seulement parfois, je peux être un tantinet extrême envers ses mecs. En même temps, quel grand frère aime voir un mec dégueulasse (car on sait tous qu’ils le sont), poser ses grosses paluches sur sa petite sœur. Alors je ne vois pas pourquoi elle me fait une crise quand on sait que je ne suis pas le seul au monde à avoir cette réaction. J’essayais de la faire culpabiliser en lui reprochant de ne pas m’en avoir parlé avant. Et surtout lui reprocher d’en avoir parlé à Silver.

Moi qui pensais attiser l’âme sensible et adorable de ma petite sœur, je fus vite déçu en me rendant compte que j’avais créé un mimi-moi au féminin. Au lieu de culpabilisé elle enchaîna sur le fait qu’elle pourrait avoir honte de ne pas parler de ses secrets avec son grand frère, cette minus ose me faire la moral à propos du fait qu’elle peut facilement parlé de ce genre de choses avec Silver, qui est une fille comme elle. Parce que, genre, maintenant y’a un code qui empêche les femmes de parler de certaines choses avec les hommes. Elle en profita même pour me reprocher de taper sur tous ceux qui osaient l’approcher. « Attend !! C’est pas ma faute si je sais par expérience que les hommes sont des connards ! Et crois moi j’ai aussi eu ma période. Et j’ai pas envie que tu subisses ça !! Tu vois c’est d’abord à toi que je pense dans toute cette histoire ! » Lançais-je avec un petit regard pour me faire pardonner, car il vrais que parfois j’y allais un peu fort. Mais pour me défendre, encore une fois, aucun grand frère n’aime pas voir un mec poser ses paluches sur sa petite sœur.

Je retirais mes frites de la porter de Charlie avant de me retrouver à court. « C’est mes frites, la minus !!! Attend les tiennes ! » Lui dis-je en grognant. Quand elle me proposa de faire un effort si de mon côté je ne me comportais pas en sauvage. Même si pour ma part je n’en avais pas l’impression. « Ça marche » lui promis-je en posant théâtralement ma main sur le cœur, « Si ton prochain mec garde ses mains dans ses poches en ma présence, je garderai mes poings dans les miennes ! On a un deal ?! » Lui-demandais-je. Le serveur apporta enfin la commande de Charlie et elle commença à manger pendant que je récupérais les frites qu’elle m’avait volé en me servant dans les siennes, prenant un certain pourcentage en plus comme indemnités. « Commence pas à râler, je suis plus grand et donc j’ai besoin de plus me nourrir que toi. » lui lançais-je avec un clin d’œil. « Sinon, j’ai commencé à jeter un regard sous ta Corvette, et je pense finir les réparations dans la semaine. Et non je te prêterai pas Baby !! Ça sert à rien de demander ! Appelle Boby, pour de un lui donner des nouvelles et de deux lui demander de te prêter un voiture. ». Notre père adoptif, vivait encore dans le Kansas là où on avait grandis tous les deux. Et bien qu’on soit adulte, il n’aimait pas quand on ne lui donnait pas assez de nouvelles. C’est pour ça que je lui avais promis de remonter les bretelles de Charlie quand je la verrais.

roller coaster

_________________

Aaron D. Keller
I'M BATMAN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Z. O'Brien

Admin
avatar

▲ Date d'inscription : 11/04/2016
▲ Messages : 26

MessageSujet: Re: Don't forget the pie {Charon   Sam 6 Mai - 1:03




Don't forget the pie.

 



Aaron tenait son rôle de grand frère très à coeur, ce qui avait le don d'exaspéré Charlie la plupart du temps, cette dernière étant fatiguée d'être considérée comme une enfant. Alors certes, elle aimait se comporter comme telle, son coté déjanté, elle ne l'abandonnerait pour rien au monde, même quand elle aurait soixante années supplémentaires. Cela faisait partie de son caractère et elle n'y pouvait rien, c'était plus fort qu'elle. Cependant, elle savait également agir comme une adulte, réfléchir comme une adulte et tout le reste. Elle avait pas du tout de bol avec les mecs. Y avait qu'à la voir, elle et son foutu coeur qui flanche devant le sorcier sexy après qui elle court, mais ça, valait mieux éviter de le mentionner devant Aaron. Surtout pas. Elle éclaircirait le mystère qu'il était d'elle même, et elle comptait bien y arriver rapidement, pour se débarrasser de ce problème qu'il était, elle était persuadée qu'un vilain aussi beau était beaucoup trop de gâchis, alors elle s'était décidé à se montrer curieuse, et puis ce n'était pas sa faute si elle était aussi coeur d'artichaut. La question n'était pas d'actualité pourtant, son frère préférant défendre avec ardeur ses frites en l'éloignant de la portée de la plus jeune, la faisant protester à son tour dans un murmure. « Sale rabat-joie égoïste. » Elle claqua ses ongles contre la table avec impatience, détestant, tout comme son frère, devoir attendre pour se remplir l'estomac.

Une bonne nouvelle vint la tout de même la sortir de son impatience et agacement contre le serveur qui prenait bien trop son temps au goût de son deuxième cerveau, aka son estomac, ils avaient un deal. Charlie redressa la tête aussitôt quand Aaron acquiesça à ses protestations. Il fallait dire qu'elle n'y était pas vraiment habituée. Bien évidemment, Aaron n'avait pas manqué de théâtraliser le tout, poursuivant en gardant sa main posé sur son coeur sous le regard ébahis de sa soeur. « Si ton prochain mec garde ses mains dans ses poches en ma présence, je garderai mes poings dans les miennes ! On a un deal ?! » Ce à quoi Charlie opina avec vivacité, ne voulant rater pareille occasion de pouvoir enfin librement sortir avec quelqu'un sans avoir peur de voir son visage refait par les poings de son frère. Enfin, ses neurones ne se connectèrent vraiment qu'après. « Attend. T'entends quoi par garder ses mains dans ses poches? Tu penses vraiment que je sors avec un mec pour me tenir compagnie? J'ai un chat pour ça! » Seulement le serveur ramena sa commande au même instant, et Aaron n'apporta pas de réponse à sa question, préférant récupérer ses frites qui lui était dues et même un peu plus, contrant dans le même temps les potentielles protestations de Charlie avant même qu'elles n'arrivent. Elle roula des yeux devant son excuse puérile pour avoir plus de nourriture qu'elle avant de frapper sèchement sa main trop proche de son assiette avant d'éloigner cette dernier de son voleur de grand frère. « Tu as fini ta croissance depuis belle lurette, le vieux, tu ferais mieux de surveiller ta ligne si tu veux continuer de plaire à ta blonde. Alors pas touche à mes frites! »

Elle cessa son argumentaire à la mention du second amour de sa vie, après son chat, à savoir sa voiture. « Mais t'es pas cool, j'vais faire comment pour bosser moi? L'temps que Bob' m'en trouve une je serais déjà à la porte! Et je peux pas me passer trop longtemps de ma Covy, dépêche toi de la guérir. Tu te mêlerais moins de ma vie sentimentale et un peu plus d'elle, bah même qu'elle serait déjà comme neuve! » Charlie prit une mine boudeuse pour ponctuer ses dires, et afficher son mécontentement, avant de croquer dans son burger sans perdre son air ronchon et sa mastication sembla lui remémorer sa question sans réponse. « Et t'as pas répondu ce que tu voulais dire par mains dans les poches. Parce que dans ses poches ses mains elle seront pas beaucoup utiles tu vois... » Commença-t-elle après avoir avaler sa bouchée. « Et du coup à ce moment là on a pas vraiment de deal. Parce que Miaou il me comble parfaitement niveau compagnie même si parfois il m'abandonne pour aller chasser les moineaux qu'il arrive jamais à attraper... En même temps il est pas foutu d'attraper une mouch-... Bref, j'veux pas d'un copain pour qu'il fasse la potiche, et j'ai un lit deux place pour une raison frangin va falloir t'y faire. »


(c) khάη


_________________



The boss... Yep, that's me!

I am the boss!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Don't forget the pie {Charon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Don't forget the pie {Charon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» ENEYA • « never forget where you came from »
» Charon, Le Nocher des Enfers
» ♥ - Forget Your Past

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beacon Falls  :: Beacon Hills :: Centre Ville :: Big Belly Burger-
Sauter vers: