AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Emily || I set fire to the rain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emily K. Fitch

Admin
avatar

▲ Date d'inscription : 19/05/2016
▲ Messages : 12

MessageSujet: Emily || I set fire to the rain   Ven 20 Mai - 0:20


Emily Katie Fitch

I'm untouchable darkness, a dirty black river to get you through this. In the mouth of madness, down in the darkness


Nom : Fitch
Prénom : Emily
Âge : 21 YO
Métier : Pompier volontaire
Situation familiale : Holly shit
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Particularités : Sait faire des rond avec sa fumé de clope wsh !
Habitudes : Gummy Bear ○ Somke ○ Gummy Bear
Groupe : Fire Kitsune
Avatar : Kathryn Prescott

Anecdotes
¤ Est une accros aux Gummy Bear
¤ Se considère comme responsable de la mort de sa soeur
¤ Veux utiliser Emrys pour ramener sa soeur à la vie
¤ A appris bien des années après l'avoir rejoint qu'Emrys gardait le fantôme de sa soeur en otage
¤ Elle va souvent voir le fantôme de Megan pour lui parler même si elle ne sait pas si Megan l'entend ou pas

Caractère
S’il y a bien une chose qu’on a toujours dit sur moi c’est que j’ai un tempérament de feu. Bien qu’au fond je sois assez timide je ne me laisse pas non plus faire bien au contraire. Je ne suis pas de celle qui va vers les gens pour faire amis-amis, je préfère rester dans mon coin en tête à tête avec moi-même. J’ai souvent suivi le mouvement. C’était Megan la populaire, c’était elle qui avait plus d’amis qu’elle pouvait en compter. C’était elle qui était invité aux soirées et que chacun voulais voir à ses côté. On avait beau être comme deux gouttes d’eau, niveau caractère on n’avait rien à voir en commun. Et on ne partageait pas grand-chose sauf ce lien gémellaire qui nous a toujours uni l’une à l’autre. On était chacune une part de l’autre. Mais comme je disais il n’y avait pas plus opposée. Alors que j’étais impulsive, colérique et rebelle, Megan était calme, responsable et posée. On était comme l’ombre et la lumière, le ying et le yang, les deux faces d’une pièce.  

acidbrain




Derrière l'écran
Pseudo : Panda
Prénom : F*ck offi
Âge : 24
Pays : France
Code du règlement : Autovalidation WESH
Inventé ou scénario : Imagination is more important
Commentaires : écrire ici
acidbrain

_________________

Emily Fitch
She's burn while I cried ...
... And I screamed her name


Dernière édition par Emily K. Fitch le Jeu 17 Nov - 19:25, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emily K. Fitch

Admin
avatar

▲ Date d'inscription : 19/05/2016
▲ Messages : 12

MessageSujet: Re: Emily || I set fire to the rain   Ven 20 Mai - 0:21


Histoire





4 juin 2008

Ca y est Megan, il est minuit et on est le 4 juin. Je nous souhaite un bon anniversaire à toute les deux. Tu vois je commence déjà à utiliser ton cadeau. Comme on se l’était promis il y a déjà de nombreuses années. On s’offre nos cadeaux la veille mais on s’oblige à attendre le jour J pour les utiliser. J’ai tenu notre promesse puisqu’il est minuit. Tu ne peux pas m’en vouloir de toute façon. C’est bien toi qui m’as dit en me tendant mon cadeau qu’il fallait que je trouve quelqu’un ou quelque chose d’autre pour me confier que toi. Je savais très bien avant que tu ne veuille t’expliquer que tu ne le pensais pas dans ce sens-là. Tu voulais seulement que j’apprenne à être un peu plus comme toi. Ouverte aux autres, apprendre à faire confiance à quelqu’un d’autre que toi comme tu sais si bien le faire. Mais c’est dans ton caractère.

Tu sais je me souviens encore quand Mam’s nous a expliqué ce que l’on est toutes les deux. Ce qu’elle est aussi et ce que Gram’s est aussi. Des Kitsunes. Des fois je me demande ce qui se serait passé si Pap’s n’avait pas été au courant pour elle. Après tout t’as quand même inondé le salon parce qu’il t’avait battu à Mario Kart. Tu te souviens de la fois ou en voulant l’aider avec le barbecue j’ai faillis faire brûler la maison entière. Nos pauvres parents, ça ne doit pas déjà être facile d’élever des jumelles, et quand en plus elles sont capables de faire des choses dans ce genre. Peut-être qu’un jour on se retrouvera dans la même situation avec nos propres enfants.

Enfin je m’égare, j’étais entre de dire que je ne suis pas comme toi et je ne pourrais jamais l’être. Tu es comme l’élément qui te représente, tel un ruisseau qui poursuit tranquillement son chemin. D’un naturel calme et posé, tu réfléchie toujours avant d’agir et c’est pour ça que tu es entourée et que arrive si bien à te faire des amis. Tout le monde se repose sur toi parce que tu es aussi limpide que de l’eau, même si je sais qu’il ne faut pas trop te chercher non plus car comme l’océan tu es calme jusqu’à ce qu’un peu trop de vent te pousse à te déchaîner. Mais tu reprends rapidement ton calme après la tempête. Et ça c’est une chose que je ne pourrais jamais faire. Car bien qu’on des copies conforme l’une de l’autre, si bien que Pap’s aime bien rigoler sur le faite qu’il a fait le plus merveilleux « ctrl c – ctrl v » de sa vie, on ne pourrait pas être plus différente l’une que l’autre. C’est que Mam’s avait dit, qu’on est influencées par l’élément qu’on représente.

Tu es l’eau pendant que moi je suis le feu. Tu es calme et rationnelle alors que je suis colérique et impulsive. J’essaye parfois de me conduire comme toi et de ne pas faire fuir les gens autour de moi, mais souvent je m’enflamme pour un rien et me retrouve à hurler sur tout le monde. Quand je suis dans cet état-là, tu es la seule à parvenir à franchir les barrières qui m’entourent. Tu seras le seule que je laisserais toujours m’atteindre car toi et moi souvent on n’a pas besoin de mot pour se parler. Tu sais comme je suis rebelle et que je déteste l’autorité, mais sans toi je crois que je serais encore pire. Tu me tempère et arrive à me contrôler d’une certaine façon. Comme si en plus d’être jumelles on était comme l’ombre et la lumière, le ying et le yang, le bien et le mal. On forme un tout.

Je sais que tu pourrais vivre sans moi alors que si tu venais à disparaître, je détruirais tout sur mon passage. Tu es mon garde-fou, celle qui empêche le feu destructeur en moi de brûler le monde qui m’entoure. Voilà pourquoi je ne me fais pas d’ami, que je reste dans mon coin et que tu es la seule à qui je me confie. Et même dans ce journal que tu m’as offert et dans lequel j’écris alors que tu dors dans le lis juste en dessous et qu’il faut l’avouer que tu fais ce petit bruit qui ressemble à un ronflement mais sans en être un, c’est à toi que je parle parce que je n’imagine pas confier mes secrets à quelqu’un d’autre que toi.

Bon je devrais quand même me forcer à dormir car il commence à être tard et demain y’a école. Je t’imagine souvent me râler dessus quand toi tu dors et que je ne trouve pas le sommeil.



4 juin 2008 (suite)


Je sais que je te l’ai dit dans la voiture quand Pap’s nous emmenait au collège mais je suis contente de t’avoir offert cette veste et te va comme une seconde peau. Je t’avais vu la fixer dans cette petite boutique en face du « Brain Freeze » ou on avait pris nos yaourts glacés enseveli sous une montagne de gummy bear. Ca a toujours été notre péché mignon ça. Enfin bref je savais que tu regardais cette veste avec envie mais que c’était trop cher pour toi et que tu voulais garder ton argent pour m’offrir un cadeau. Alors j’y suis allé en douce quand tu étais sortie avec tes amis pour te l’acheter. Promis je me suis pas arrêté au « Brain Freeze » sans toi. Je n’aurais pas osé. Enfin tout ça pour dire que ça valait largement le coup de se ruiner pour voir l’éclat de bonheur dans tes yeux quand tu as ouvert ton cadeau. Et que depuis ce matin tu n’arrêtes pas d’exhiber fièrement devant tout le monde. Tu sais qu’en ce moment même, bien que tu sois trop absorbé par le cours de Mr Pirelli pour te retourner et me voir écrire dans ce journal que tu m’as offert que de suivre son cours stupide, j’entends ta voix dans ma tête « Aller Em’ tu devrais travailler plutôt que de te laisser porter. Les cours c’est utile pour la vie plus tard ». Bah je ne sais pas encore comment le cosinus de la tangente de Pi va m’aider plus tard dans la vie. De plus je ne comprends pas comment tu peux apprécier ce prof. De un, avoir une moustache qui donne un air pervers et légèrement pédophile sur son visage devrais être interdit quand on est prof au collège. De deux, franchement qui porte encore des bretelles et des pantalons en velours de nos jour. Enfin le vieux se rapproche de moi alors je vais faire semblant de travailler.



30 juillet 2009


Tu sais Meg’ ça me fais quand même un peu étrange de te parler dans mon journal alors que tu n’es qu’à quelque mettre de moi en train de jouer au poker avec Gram’s et Grap’s. Ca fait longtemps que je n’ai pas écrit dans ce journal que tu m’as offert. Ca doit même bien faire plus d’un an en y repensant. Je l’avais oublié dans un coin et comme tu sais à quel point mon côté de notre chambre est toujours en bordel, je pensais l’avoir perdu. Mais en préparant ma valise hier pour aller passer nos deux semaines habituelles de vacances chez Gram’s et Grap’s, je ne trouvais plus mon t-shirt des Guns’n’Roses que tu m’as offert pour notre anniversaire cette année. Alors j’ai commencé à tout soulevé pour le retrouvé et je suis tombé sur ce journal. J’avais oublié la photo de nous deux déguisé en lapin pour Halloween que tu avais collé dessus et de toutes ces décorations que tu as fait pour rendre ce carnet basique en journal unique. Je n’ai pas eu le cœur de le laisser à l’abandon alors je l’ai mis dans ma valise. J’ai vu ton petit sourire quand je l’ai sorti et que j’ai pris un stylo en m’installant sur la chaise longue pendant que Grap’s distribuait les carte pour votre partie de poker. Je sais d’avance que tu vas les battre. Pas parce qu’ils vont tout faire pour te laisser gagner comme qund on était petite mais seulement parce que les mises sont des gummy bear et que tu vas les plumer pour les partager avec moi ce soir quand on ira se coucher.

Je dois t’avouer une chose Meg’. Je sais qu’on s’était promis de ne jamais se mentir et d’être toujours là l’une pour l’autre et surtout on avait promis d’aller voir l’autre quand quelque chose tournerait mal. Je l’avoue à ce journal car je n’aurais peut-être jamais le courage de te l’avouer en face à face mais ces dernier temps je n’ai pas pu tenir notre promesse. J’ai de plus en plus de mal à contrôler le renard qui brûle en moi et à le maintenir. J’ai peur qu’à un moment il finisse par prendre le dessus et que je devienne ces monstres dont nous parlait Mam’s quand on était petite. Tu sais ceux qui ne discerne plus le bien ni le mal car c’est le renard qui les contrôle et qui a pris possession de leur corps. Je ne veux pas finir comme ça Meg’. Je préfère mourir que d’imaginer un jour te faire du mal parce que le renard ne reconnaîtrait pas. Et si j’en venais à te faire du mal un jour imagine ce que je pourrais faire à Mam’s, Pap’s, Gram’s ou encore Grap’s ???

J’ai vraiment envie de te confier mes doutes et mes peur Meg mais quand je veux le faire je me souviens de ce que tu m’as dit l’année dernier quand un imbécile du collège c’était moqué de mes cheveux rouges.  Je sais que je suis né avec les cheveux de cette couleur à cause du renard de feu en moi alors que les tiens sont plus brun-auburn. J’ai souvent voulu me les teindre pour qu’ils ressemblent plus au tiens mais toi et Mam’s ne m’avez jamais laissée faire. Alors j’ai toujours essuyé les moqueries sur mes cheveux rouges la tête haute. Sauf cette fois-là l’année dernière quand ce garçon c’est foutu de moi avant de me lancer un pot de peinture rouge dessus. J’avais faillis exploser et tout faire brûler autour de moi mais j’avais contenu le renard et sa fureur destructrice. Je m’étais enfuie dans les vestiaires pour me laver et me changer quand tu es venu me trouver. Je me souviens exactement des mots que tu m’as dits. « Tu es tellement forte Em’. Jamais je n’aurais réussie à contenir mon renard dans une situation pareil, mais toi tu le tiens en laisse et ne le laisse pas prendre le dessus. J’aimerais tellement être aussi forte que toi ».

Je n’en revenais pas sur le coup. Moi qui t’avais toujours envié ton calme et joie de vivre, la facilité avec laquelle tu te faisais des amis pendant que moi je restais seule. Je n’avais jamais imaginé que tu puisses m’envier quelque chose. Car alors que l’eau est calme et apaisante, le feu est colérique et destructeur. Mais tu vois Meg’, je n’ai pas autant de force que tu pouvais le penser parce que je sens le renard lutter de plus en plus pour prendre le contrôle. Mais je peux te faire une promesse Meg’ … Si un jour je sens que le renard devient trop fort et que je ne peux plus lutter, je partirais loin et laisserais ce journal pour toi, pour que tu comprennes que si je me suis enfui ce sera pour te protéger. Car c’est ce que font les grandes sœurs non ?! Bon ok je suis né seulement 2 minutes et 45 secondes avant toi, mais tu resteras quand même ma petite sœur à tout jamais. Je sais que  ça me détruira de partir loin de toi et de notre complicité mais je le ferais si ça peut te sauver la vie.



23 janvier 2011


Bon ok je sais que tu as toutes les raisons du monde d’être en colère contre moi en ce moment. C’est d’ailleurs pour ça que pendant que tu conduits et que tu m’ignore totalement je te parle dans ce journal. J’ai déconné Meg’ ! Je le sais ok. Alors arrête de me lancer ton petit regard noir d’un air de dire « Est-ce que moi je te réveille à 3h du matin pour que tu viennes me chercher parce que je suis complètement stone ???? ». Ca serait mieux si tu me hurlais dessus. En fait non ne hurle pas je crois que j’ai trop la tête à l’envers pour supporter des cris. Je n’ai pas écrit dans ce journal depuis que j’ai avoué avoir du mal à contrôler mon renard mais j’ai presque repris le dessus sur lui. Mais bon tu t’en fou hein ?! Notre relation me manque Meg’ je le jure. Je sais que aujourd’hui tu as Drew et toute ta petite bande alors que moi je reste encore timide dans mon coin. C’est encore pire depuis qu’on est rentré au lycée car tu as commencé à te détacher de moi. Je sais qu’on n’allait pas non plus passer notre vie à être accroché l’une à l’autre même si on est jumelle. Mais je n’aurais pas pensé que ce jour arriverait aussi vite. Cette dernière année, on s’est éloigné l’une de l’autre. Toi avec ta bande d’amis et tes études si importantes, moi avec ma colère et mes mauvaises fréquentations. C’est d’ailleurs à cause de ses mauvaises fréquentations que tu te retrouves sur des routes de campagne abandonnées sous la pluie à presque 4h du matin.

Mais je savais en t’appelant que tu ne me laisserais pas tomber malgré la distance qui c’est petit à petit installé entre nous deux. Moi qui pensais que l’on était complémentaire, le feu et l’eau. J4ai réalisé qu’en fait on est plus l’opposé l’une de l’autre. Mais ça ne m’empêche pas malgré tout de t’aimer plus que tout. Et je sais que même si la vie nous sépare comme elle est en train de le faire en ce moment. Tu seras toujours une partie de moi et je serais toujours une partie de toi. Je le saurais toujours quand tu souffriras et toi tu le sauras quand ce sera moi. Comme ce soir/matin tu savais que ça n’allais pas pour avoir répondu dès la première tonalité. On est liée toutes les deux et rien ne changera ça. Tu as même un peu sourie quand tu m’as vu sortir le journal que tu m’as offert. Je sais aussi que tu devrais regarder la route plutôt que d’essayer de lire ce que je n’arriverais jamais à te dire maintenant qu’on




MEGAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN


26 janvier 2011

Pourquoi Meg’ pourquoi ???? J’aimerai pouvoir dire que j’écris dans ce journal à côté de toi parce que je n’arrive toujours pas à te parler comme avant. Mais non j’écris dans ce journal parce que c’est maintenant la seule façon qu’il me reste pour te parler. C’est mon troisième jour à l’hôpital et je n’en peux déjà plus. Je veux rentrer à la maison, aller dans notre chambre et ne plus jamais en sortir. Je veux revenir en arrière et t’écouté quand tu m’as dit de ne pas aller à cette soirée. J’aurais dû t’écouter Meg’. J’aurais dû. Je me sens tellement coupable au moment où j’écris ces mots. Parce qu’à cause de moi tu n’es plus là. Tu es partie et ne reviendras jamais. C’est comme si on m’avait arraché la moitié de mon âme. Je passe mon temps à pleurer. Je ne supporte plus les regards de Mam’s et Pap’s sur moi. Car je sais que c’est ma faute. Oui c’est ma faute si tu es morte.

Je revois encore les phares du camion qui a perdu le contrôle sur cette route glissante à cause de la pluie. J’ai hurlé ton nom et tu t’es tournée vers moi Je revois encore ton regard quand la voiture c’est retournée. J’ai essayé de bouger et d’ouvrir ma portière mais elle était coincée et chaque mouvement que je faisais me lançait une douleur atroce dans les côtes et j’avais la jambe bloquée. Toi tu réussissais à bouger. Je t’ai vu briser la vitre de ta portière avec ton coude. Et tu t’es tournée vers moi. Je t’ai dit de partir et d’aller chercher de l’aide. Il fallait que tu sortes de la voiture. Mais tu ne m’as pas écoutée. Pourquoi tu ne m’as pas écoutée Meg’ ? Tu t’es simplement tournée vers moi et tu m’as dit « Je ne partirai pas sans toi Em’. ». Tu as même essayée de détacher ma ceinture et de me faire bouger mais j’avais la jambe coincée. Tu ne pouvais rien faire pour moi, mais tu aurais dû sauver ta vie. Je t’ai supplié de partir et la dernière chose que j’ai entendu fût ta voix « On reste ensemble Em’ ». Puis la voiture a explosée.

Je ne risquais rien contre le feu, après tout c’est mon élément. Je peux encore écrire dans ce journal car je l’ai instinctivement serré contre moi quand les flammes ont balayées l’habitacle. J’aurais voulu pouvoir te protéger Meg’, mais j’étais bloqué. Ton cri résonne encore dans ma tête quand tu as senti les flammes sur ta peau. J’ai ressenti la douleur en même temps que toi. Pourquoi tu n’es pas partie quand tu en avais encore l’occasion. Je t’ai saisie la main et l’ai serrée le plus fort possible. Toi aussi tu me rendais mon étreinte alors que j’entendais encore tes cris de douleur. J’ai assistée à ta mort Meg’ … Et je n’ai rien pu faire. Mon renard m’a protégé. Il aurait dû te protéger toi. Tu méritais de vivre la plus belle des vies et d’être heureuse. J’ai su tout de suite quand tu es partie … Quand tu es morte … C’est comme si mon âme se morcelait sous mes yeux. J’étais déchiré de l’intérieur et ne voulais qu’une chose. Te rejoindre. Je tenais encore ta main calciné quand les pompiers sont arrivés. Je ne voulais pas te lâcher, ne pouvais pas te lâcher. Les pompiers n’ont pas compris comment j’avais pu survivre à l’explosion de la voiture. Mais ils ont rapidement débloqué la portière et ont voulu me faire sortir de la voiture. Je suis devenu hystérique. Je ne voulais pas qu’on m’éloigne de toi. Qu’on t’emmène loin de moi comme un vulgaire cadavre. Mais c’est ce qu’ils ont fait. J’ai senti une aiguille dans mon bras et tout c’est brouillé autour de moi.

Je me suis réveillée le lendemain dans un lit d’hôpital. J’avais mal partout. Quand j’ouvris les yeux je vis de suite Mam’s et Pap’s à mon chevet. Qui était au tiens Meg’ ?? Ils t’ont laissé toute seule pour s’occuper de moi. Ils t’ont abandonnée comme je t’ai abandonnée aussi. Pardonnes moi Meg’ pardonnes moi. Je sentais le regard de Mam’s sur moi … Elle était tellement en colère contre moi pour t’avoir fait prendre la voiture sous cette pluie au lieu de te laisser dans ton lit bien au chaud. Je savais qu’elle ne me le pardonnerait jamais. Exactement comme je ne pourrais jamais me le pardonner non plus. Je m’attendais à ce que ce soit Pap’s qui soit si en colère contre moi, pas elle. Elle aurait dû comprendre que si j’étais encore là c’est parce que mon renard m’a protégé. Mais elle ne comprenait pas. Où ne voulait pas comprendre. Je crois que Pap’s pour sa part était soulagé qu’au moins l’une de nous ai survécu. Je pense que ça l’aurait détruit qu’on meure toutes deux. Mais dis-moi Meg’ comment vais-je pouvoir continuer à vivre sans toi et avec cette culpabilité qui me dévore petit à petit de l’intérieur ?


23 avril 2011

Ca fait déjà trois mois sans toi Meg’ je ne sais pas comment je survie à tout ça … Enfin si on peut appeler ça survivre. Mam’s a convaincu Pap’s de m’envoyer dans un « établissement » pour m’aider à gérer mon deuil. Comment veulent-ils que je gère mon deuil quand je sais que c’est de ma faute que tu ne sois plus là. Mam’s à prit cette décision car je ne sortais plus de notre chambre. Je passais mon temps dans ton lit à espérer me réveiller de ce cauchemar. J’ai essayé Meg’ j’ai essayé je te le jure. Mais comment vivre avec une moitié d’âme … C’est ce qu’ils racontent tous non ?! Que les jumeaux ne sont qu’une seule et même âme séparée en deux. C’est comme ça que je me sens au fond, comme si on m’avait arraché la moitié de mon âme, la moitié de mon être. On m’a arraché ma moitié et je devrais me relever pour vivre. Comment peuvent-ils seulement pensé que je pourrais vivre en ayant ta mort sur la conscience. Car je le sais et j’en suis sûre, c’est ma faute si tu es morte, j’ai ton sang sur les mains. Alors voilà que je me retrouve à faire bonne figure devant d’autre « jeunes à problèmes » histoire qu’on me fiche la paix. Car je vais sortir de cet endroit et tout faire pour te ramener à la vie. Car c’est ce que tu mérites Meg’ une vie, une vrais vie à vivre. Tu la mérite plus que moi.


23 octobre 2011


9 mois Meg’ ça fait 9 mois aujourd’hui. 6 depuis que je suis dans cet enfer personnel et 4 que Mam’s n’est plus venu me voir. Au début elle venait chaque weekend avec Pap’s, puis il a fini par venir tout seul, il finira probablement par ne plus venir lui non plus. Je crois qu’elle ne supporte pas de me voir. Et bien qu’elle ne vienne pas. Je n’ai pas besoin d’elle. Je n’ai besoin de personne à part de Lui. Lui il peut m’aider, Lui il peut tout arranger. Il est venu me trouver une nuit dans un rêve. Il m’a promis qu’il pourrait un jour te ramener. Mais qu’il fallait que je l’aide pour qu’il puisse t’aider toi. Je t’imagine déjà me dire que je ne peux pas faire confiance à n’importe qui et vouloir me sermonner pour ne pas que je le fasse. Mais malheureusement Meg’ tu n’es plus là pour ça. Et puis tu auras tout le temps de m’hurler dessus quand tu seras de nouveau vivante. C’est qui compte le plus. C’est pour ça que je vais partir de cet endroit et Le retrouver, Il est mon dernier espoir


 24 octobre 2011
Un incendie inexpliqué s’est déclaré hier soir aux alentours de 23h dans l’hôpital psychiatrique pour enfant et adolescent de la ville. La bâtisse a été réduite en cendre par les flammes. Malgré l’intervention des pompiers et de la police, de nombreux jeunes et personnels de l’hôpital ont péris dans les flammes. Les enquêteurs cherchent encore à savoir si c’est un incendie criminel ou accidentel.




5 ans plus tard

« J’ai rejoint Emrys le lendemain de l’incendie que j’ai déclenché dans l’hôpital où m’avait envoyé nos parents. Avec lui je pensais enfin avoir une chance de pouvoir faire quelque chose de bien dans ma vie, de pouvoir me racheter et te ramener à la vie. Mais rien en c’est passé comme prévu. Au départ je croyais tellement en lui, il semblait avoir été blessé par la vie, un peu comme moi. Il émanait de lui quelque chose d’indéfinissable, une force de caractère, une prestance particulière, je ne saurais pas te le définir. Pendant les deux premières années où j’étais avec lui, il m’a principalement appris à utiliser et contrôler mes pouvoirs. Le feu du Kitsune. Alors qu’au début il se montrait patient et compréhensif, au fur et à mesure de nos entrainements, le vrais Emrys a commencé à apparaitre. Manipulateur, calculateur, impatient … Mais j’avais besoin de lui alors je ne pouvais pas le fuir. Et c’est comme ça que j’ai décidé de le suivre. Je sais que tu n’es probablement pas en accord avec mes choix mais c’est pour toi que je fais tout ça. Et peut être qu’un jour tu sauras me pardonner mes erreurs, car dans le fond, si je suis resté avec lui et si tu te retrouves dans cette situation c’est de ma faute. Il a dû sentir que je n’avais plus confiance en ses capacités et que je comptais partir et trouver un autre moyen pour te ramener parmi nous. Mais il à trouver le moyen de me garder avec lui. Et ce moyen c’est toi. C’est parce qu’il te garde prisonnière ici que je reste avec lui. Car si je pars je ne sais pas ce qu’il serait capable de te faire subir. Et tu ne mérites pas de souffrir encore plus par ma faute.
Pardonnes moi Megan. Pardonnes moi. Si je ne t’avais pas appelé cette nuit, on n’en serait pas là aujourd’hui. »


acidbrain

_________________

Emily Fitch
She's burn while I cried ...
... And I screamed her name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo J. McGuire

Admin
avatar

▲ Date d'inscription : 10/07/2016
▲ Messages : 159

MessageSujet: Re: Emily || I set fire to the rain   Jeu 17 Nov - 19:29


Congrat’s
T’es validé !



Tu rejoins nos rangs !

Bienvenue à toi sur le forum !

Je t'annonce officiellement que ta fiche est VALIDÉE

Cependant il te reste quelques petites choses à faire avant de te lancer dans l'aventure :

★ N'oublis surtout pas de recenser ton avatar pour ne pas qu'il te soit piqué !
★ Tu dois aussi créer ta fiche de lien et de rp afin que les autres joueurs puissent te faire des demandes. N'oublis pas de recenser toutes tes fiches une fois cette étape terminée
★ On a tous besoin d'un endroit ou vivre et qu'on veut pas tous être sdf alors n'hésite pas à faire une demande de logement
★ Tu as déjà un compte parmi nous et le message du début t'ennuie car tu le connais déjà ... N'oublis de recenser ton multicompte
★ N'hésite pas à skyper ton staff pour tout contact en cas de problème


Le petit mot de Pepito

BRAVOOOOOOOOOOOO ! Après six mois de persévérance tu as finalement terminé ta fiche ! *patpatage instensif* Te voilà donc validée avec mes félicitations. <= Ça mérite au moins plusieurs mois de gentillesse envers ma petite personne ça.

Allez va donc faire tes fiches et remplir le forum par tes RPs maintenant ! ;3

code (c) crackle bones

_________________
But you. Oh god, I loved you so much. I forgot what hating myself felt like. 
And I'd like to thank you for that.

(c) crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Emily || I set fire to the rain   

Revenir en haut Aller en bas
 
Emily || I set fire to the rain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MILLA ♣ set fire to the rain
» ~ Moka C. Adamovitch. So I Set Fire To The Rain...
» 05. A book club ? Yes sir !
» Coleen & Sofia ♔ Set fire to the Rain
» Max & Alessa ¤¤ Set fire to the rain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beacon Falls  :: Personnage :: Fiches de présentation :: Fiches validées-
Sauter vers: